Choses lues, choses vues
mars 09, 2018

In Memoriam Jean-Luc Sarré 1944 - 2018, entretien radio avec Liliane Giraudon, Christian Tarting et Fréderic Valabrègue

  Ecouter sur ce lien, un entretien réalisé avec Marc Voiry pour Radio-Zibeline, le mardi 6 mars 2018. Photographie de Chris Paire, Jean-Luc Sarré, octobre 2010, vernissage exposition Claude Garache, Galerie Alain Paire, 30 rue du Puits-Neuf, Aix-en-Provence. Jean-Luc Sarré était né à Oran en 1944. Il vivait à Marseille depuis 1968. Il participa aux premiers numéros de la revue Sud de Jean Malrieu et publia…
février 21, 2018

Trois entretiens radio avec Jean-Christophe Bailly

Sur ce lien de la Web-Radio Zibeline, on trouvera un entretien de trente minutes avec Jean-Christophe Bailly, réalisé avec Marc Voiry le 10 février 2018. Il est question des photographes Marc Barbon et Thibaud Cuisset, d’un possible Recommencement du poème, de la politique aujourd’hui ainsi que d’un livre qui paraîtra au Seuil pendant l’automne 2018,  Wales x 4 où il…
novembre 14, 2017

Une lettre inédite de Joachim Gasquet sur Cézanne

Paul Cézanne : Portrait de Joachim Gasquet. Le lundi 30 octobre dernier, une lettre inédite de Joachim Gasquet faisait partie de la vente aux enchères des archives Élie Faure à Paris, à l'hôtel Ambassador (vente organisée par la maison ALDE). Cette lettre est particulièrement intéressante parce qu’elle constitue un document nouveau sur Cézanne, et qui date du 18 août 1910, soit moins…
Paul Cézanne
avril 15, 2015

Achille Emperaire, 1829-1898

in Paul Cézanne

by Paire alain

Un fusain d'Emperaire qu'on pourrait rapprocher de Maillol, format 23 x 29 cm, collection particulière (photo Xavier de Jauréguiberry). Achille Emperaire, vie minuscule. De dix années plus âgé que Cézanne, Jean Joseph Achille Emperaire était né à Aix-en-Provence, le 16 septembre 1829. Ses parents habitaient le n°49 de la rue d'Italie ; ce fut le lieu de sa naissance. Sa mère avait pour nom de jeune fille Françoise Emilie Elisabeth Aubert. Françoise Aubert naquit à Marseille le 28 avril 1796, elle mourra à l'âge de 44 ans. Elle appartenait à une famille de négociants marseillais ; on peut supposer qu'elle était…
février 26, 2015

Août 1961 : huit toiles de Cézanne volées au Pavillon de Vendôme d'Aix-en-Provence !

in Paul Cézanne

by Paire alain

Cézanne, Pyramide de crânes, huile sur toile, 39 x 46 cm (collection Feichenfeldt, Zurich). Peu de gens en ont conscience ou bien souvenir, presque personne n'en parle ... Les Aixois et les amateurs d'art ont préféré refouler des événements qui ne sont pas glorieux : l'été de 1961 fut pour l'oeuvre de Cézanne et pour le destin des musées d'Aix-en-Provence une saison dévastatrice ! En ce temps-là, Henry Mouret était maire d'Aix-en-Provence depuis 1945. Son conseiller municipal chargé de la culture, l'avocat Jacques Raffaelli voulait faire du Pavillon de Vendôme un pôle d'attraction majeur pour les touristes et le public…
février 08, 2015

Au Metropolitan Museum de New York, Hortense Fiquet, le modèle préféré de Cézanne

in Paul Cézanne

by Paire alain

  Madame Cézanne aux hortensias, 1885, crayon et aquarelle, 30,5 x 46 cm, collection privée. Paul Cézanne rencontra Hortense Fiquet à Paris, au début de l'année 1869. La jeune femme travaillait en tant que brocheuse dans un atelier de reliure. Elle était née dix-neuf ans plus tôt à Saligney, un village proche de Besançon. D'origine modeste, ses parents s'étaient établis à Paris en 1854 ; sa mère était décédée depuis 1867. Après la déclaration de guerre de juillet 1870, Hortense rejoignit Cézanne en septembre dans la maisonnette qu'il avait louée à l'Estaque, pour se cacher et ne pas devoir s'engager…
Jean Planque
janvier 25, 2010

La Fondation Jean Planque rejoint le musée Granet

in Jean Planque

by Paire alain

A deux reprises, en l'espace de dix ans, le musée Granet aura bénéficié de deux donations exceptionnelles qui l'ont hissé parmi les musées de province les mieux dotés pour ce qui concerne les années cinquante et soixante du vingtième siècle. En l'an 2000, un premier bienfaiteur qui préféra longtemps conserver l'anonymat, un enseignant et chercheur scientifique de haut niveau, par…
avril 07, 2013

Entretien avec Florian Rodari : Jean Planque et "Surgis de l'ombre"

in Jean Planque

by Paire alain

Alain Paire : Grâce au soutien de la Communauté du Pays d'Aix, en accord avec la Ville d'Aix-en-Provence et Bruno Ely, le directeur du musée Granet, mardi 21 mai 2013, tu auras la joie d'inaugurer dans la chapelle des Pénitents Blancs, les espaces permanents qui permettront de déployer l'essentiel de la collection Jean Planque. Un travail colossal s'accomplit, un calendrier…
mai 06, 2013

Florian Rodari : la Revue de Belles-Lettres, les éditions de La Dogana et la Fondation Jean Planque

in Jean Planque

by Paire alain

"Sur la pointe du Grand Canal de Venise, La Dogana". On trouvera sur ce lien, une actualisation de cet article. Entretien avec Florian Rodari, 15 novembre 2014 Son père, André Rodari était journaliste à la Tribune de Genève, il s'occupa longtemps de rubriques sportives et de chroniques judiciaires. Né en 1949, Florian partage son temps entre la Suisse et Paris. Son frère…
1994-2013, les expositions de la galerie
juin 21, 2015

Philippe Jaccottet / Alberto Giacometti

Montagne à Maloja, lithographie de Giacometti, 1957 Giorgio Morandi ou bien Anne-Marie Jaccottet, dans une moindre mesure Gérard de Palézieux, sont sans doute les artistes sur lesquels Philippe Jaccottet a…
juin 15, 2015

Dessins de Kamel Khélif

Exposition " Dessins de Kamel Khélif". Jusqu'au samedi 25 avril, ouvert du mardi au samedi de 14 h 30 à 18 h 30.Exposition programmée dans le cadre de la sixième…
juin 14, 2015

Michel Houssin, foules en fugue, visages et paysages

Arles, dans l'atelier de Michel Houssin, dessin de la série "Passants", format 50 x 150 cm (photographies de Chris Chappey). Pour appréhender l'oeuvre graphique de Michel Houssin, on découvrira la…
mai 17, 2015

Jean-Claude Hesselbarth, 1925-2015, un peintre proche ami de Jaccottet

Jean-Claude Hesselbarth a quitté son épouse Liliane et ses amis le mercredi 13 mai 2015, il était âgé de 90 ans. Avec l'aide de Nicolas Raboud qui s'était chargé du…

Quand ils s'obstinent et s'ils ont du talent, ceux qui travaillent en périphérie deviennent un jour des personnages qui se hissent jusqu'au centre. Michéa Jacobi est un créateur merveilleusement polyvalent. Il a de l'humour, de la passion et de l'invention. Il s'est doté d'instruments qui lui permettent de faire fructifier ses talents : Jacobi est à la fois écrivain, chroniqueur, artiste-graveur créateur d'abécédaires et puis depuis quelques temps, auteur de deux blogs étonnamment réjouissants.

Sur le blog Michéa Jacobi / You tube, on trouve une quarantaine de petites unités dans lesquelles leur auteur regroupe des voix, de la musique, des clips, du texte et des images. J'invite à découvrir au moins deux merveilles. Tout d'abord sur ce lien, une leçon de rimes "Elle m'oublie" : en version "autocarisée", une chanson autrefois interprétée par Johnny, un malheureux en amour qui compte des étoiles dans une nuit de fin d'été : "il est déja trop tard, elle a pris le premier autocar, le chauffeur fatigué cherche un restaurant". Sur d'autres fragments, voici Catherine Sauvage qui chante la belle de mai, on retrouvera Mouloudji qui chante le Rhône, des facteurs secourables, Claude Nougaro, les superbes Désordres de Bernard Venet tels qu'ils se profilent provisoirement du côté du Pharo, un bal très pauvre et très banal ou bien le savon de Marseille de Jo Corbeau. Il faut regarder cette série de sketches pleins de tendresse, de raffinement, d'art brut et d'ironie ; le meilleur d'entre eux c'est peut-être, en moins d'une minute sur ce lien, une série de vingt-six portraits de clowns dont l'apparition est ponctuée par des accords d'Erik Satie, "en habit de cheval".

Après quoi, on se dirigera du côté d'un récit des scénarios du mille-feuilles de Marseille-Provence 2013. L'occasion fait le larron : depuis deux mois, Michéa Jacobi, sur ce lien, expérimente, enregistre et invente de nouveaux modes de narration, multiplie les prises de vue, les cibles et les ouvroirs de littérature potentielle, raconte Rudy Ricciotti et les résilles du Mucem, marche avec des randonneurs sur des sentiers proches de Vitrolles, s'en va voir César aux Archives départementales, regarde la dream machine de Bryon Gysin ou bien contemple les tableaux de Kermarrec et de Crémonini au musée Ziem de Martigues.

Je recopie plus bas la bibliographie de Michéa Jacobi, je veux profiter de cette incise pour signaler le livre publié en 2012 par Jacques Damade : Walking Class Heroes / De quelques marcheurs, j'ai mis en ligne un article à propos de cet ouvrage de Jacobi, sur ce lien du site Poezibao de Florence Trocmé.

Jacobi5

Il faut également se procurer la superbe anthologie qu'il publie aux éditions Parenthèses à propos de la littérature qui continue de fermenter dans la seconde ville de France. Marseille en toutes lettres, ce sont les quatorze chapitres d'une promenade à pied ou bien en bus, entre Calanques, Estaque, Vieux Port et bibliothèque personnelle, parmi les textes d'auteurs magnifiquement choisis et savoureusement présentés : entre autres, Horace Bertin, Jean Cassien, Jean Contrucci, Alexandre Dumas, Jean Echenoz, Gustave Flaubert, René Frégni, Varian Fry, Jean Gaufridy, Jean Genet, Jean Giono, Claude McKay, Carlo Rim, Stendhal, Robert Louis Stevenson, André Suarès, Mark Twain et Frédéric Valabrègue.

Alain Paire.

Michéa Jacobi est né en 1955, à Arles dans le quartier de Trinquetaille. Instituteur, il vit et travaille à Marseille. Publié en 1989, son premier livre a pour titre Notre Yiddish, c'était un abécédaire illustré de linogravures : lui succédèrent un Abécédaire des Marseillais et un Abécédaire des Arlésiens dont on retrouve de nombreux exemples sur ce lien. Avec son ami Antoine Martin, Jacobi créa en 1989 la revue Le Midi illustré qui publia seize numéros.

Michéa Jacobi

Michéa Jacobi, photographie de Varouj Arzoumanian.

En 1996, Michéa Jacobi a publié Trésor, un roman à propos de son père et de Trinquetaille. L'année suivante, il tentait de donner un éclairage nouveau aux contes et au personnage d'Alphonse Daudet dans Les Nouvelle Lettres de mon moulin. Il raconte avoir rédigé à partir des photographies d'Antoine Agoudjan, en 1999, un livre sur Istambul "sans y avoir jamais mis les pieds".

Dans la postface du Piéton Chronique / Carnet de promenades, qui rassemble ses chroniques parues dans Marseille / Hebdo, la journaliste Valérie Simonet faisait part d'une saisissante anecdote : "C'était le 13 septembre 2001. Le journal soufflait sa première bougie, à peu de choses près. Deux jours plus tôt, un mardi, nous bouclions l'Hebdo en pleine sidération. Deux tours jumelles s'écroulaient à l'infini sur les écrans de télévision de la rédaction. Dans le numéro du jeudi 13 septembre 2001, pas un mot de notre part sur l'événement planétaire. Une absence, un acte manqué, une amnésie profonde. Pas un mot, sauf dans la chronique de Michéa Jacobi. Elle s'intitulait sobrement "Deux tours s'écroulent à la télévision". Il était au marché aux puces, regardant par-dessus l'épaule d'un type incrédule qui regardait lui-même la télévision. Drôle d'endroit pour rendre compte d'un tel événement".

Bibliographie de Michéa Jacobi :

Notre yiddish, éd.Climats - 1989

Ecoliers, éd. Climats - 1991

Abécédaire des Marseillais, éd. Parenthèses - 1992

Inquitionis Elementa, éd. Le Cheval de Troie - 1992

Abécédaire des Arlésiens, éd. Harmonia Mundi - 1995

Abécédaire de la Tauromachie, ( avec Antoine Martin), éd. Harmonia Mundi - 1995

Trésor, éd. Austral - 1996

Les Nouvelles Lettres de mon moulin, éd. Climats - 1997

Istambul peut-être ( photographies d’Antoine Agoudjian), éd. Parenthèses - 1999

Trésor (nouvelle édition), éd. Climats - 2002

Le plus vieux Juif du Monde, éd. Climats - 2002

Cipressi, éd. Librairie Sauramps - 2005

Le mystère du Pointu, éd. Rouge Safran – 2006, livre pour la jeunesse

Fous de Feria (illustrateur), éd. SEDICOM, – 2009

Le Piéton chronique, carnets de promenades, éd. Parenthèses, – 2011

Walking class heroes, Editions de la Bibliothèque, 2012 –

Marseille en toutes lettres, anthologie littéraire, éd. Parenthèses, 2013

Trésor et Le plus vieux Juif du Monde sont désormais disponibles aux éditions Flammarion.

Michéa acobi

Mon Compte

Mot de passe oublié ? / Identifiant oublié ?