Logo

Sylvain_GERARD_1

Cinq portraits de Sylvain Gérard par Patrick Box. Fin des années 80, Atelier du Grand Domaine, Boulevard des Dames, Marseille.  

Sur ce lien, une chronique à propos de Sylvain Gérard, émission de la Web-Radio Zibeline.

Sylvain_GERARD_2

 

Exposition Sylvain Gérard , vernissage lundi 19 mai 2014, 18 h 30 . Galerie du Tableau, 37 rue Sylvabelle, Marseille. Jusqu'au lundi 31 mai. Tél 04.91.57.05.34.

 

Sylvain_GERARD_3

Aux éditions Fidel Anthelme X, Faune à la petite chaise / Hommage à Sylvain Gérard, textes de Dominique Cerf, Jean-Pierre Alis, François Bazzoli, Jean-Jacques Viton, Jean-Pierre Ostende, Alain Paire, Bernard Plasse, Annie Roses et Frédérique Guétat-Liviani.

Format carré, 20 x 20 cm, 44 pages,  reproductions de huit dessins de Sylvain Gérard, dix euros. On se procure ce livre lors de l'inauguration de l'exposition de la Galerie du Tableau. Ou bien, on le commande directement aux éditions Fidel Anthelme X, 9 boulevard Chave, 13005 Marseille,  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

Sylvain_GERARD4

Mardi 20 mai 2014, Chronique sur Web-Radio-Zibeline : "Sylvain Gérard, la nuit sera noire et blanche", sur ce lien.

SYLVAIN_GERARD_5

Patrick BOX est membre de l’Union des Photographes Professionnels  http://www.upp-auteurs.fr
L’ensemble de ses reportages est diffusé par 
- GAMMA-RAPHO. 85 av Denfert Rochereau. 75014. PARIS.   http://gamma-rapho.com
- WALLIS. 22 av de Saint Barnabé. 13004. MARSEILLE.       http://www.wallis.fr

Patrick Box exposait ses photographies du 3 juillet au 10 août 2013, lors de l'une des dernières expositions de la Galerie Sordini de Marseille. Il a publié en 2008 aux éditions Le Bec en l'air L'empire du sel / Salins de Giraud, textes de Marie-Hélène Guyonnet, préface de Bernard Picon.

Vient de paraître en avril 2014, de nouveau aux éditions Le Bec en l'air, Marseille ville portuaire / Métiers et savoir-faire, un ouvrage de 136 pages, format 27 x 24 cm, 95 photographies en couleurs. Textes de Dominique Samianni, Jean Domenichino et Alessi Dell Umbria. Renseignements sur ce lien.

Inspiré par les photographies de Patrick Box, un ami, Gérard Allibert qui connaît les dessins de Sylvain mais qui ne l'a jamais rencontré, m'envoie le texte qui suit : 

Une tête de navigateur solitaire qui débarquant dans une taverne dans un port lointain voit aussitôt se détourner vers lui tous les regards des femmes présentes autour des tables. Et lui, ne semblant y prêter attention, se dirigeant au milieu des fumées d'un pas égal vers le comptoir. Il n'a pas mis pied à terre depuis plus de quatre semaines, alors ce soir il va boire plus que son saoul. Il sait qu'une de ces inconnues de l'heure qu'il n'a même pas encore vue, et à qui il n'a donc pas encore adressé la parole, ni même un de ses regards qui tout de suite vous accroche, le raccompagnera à son bord tout à l'heure. Il passeront ensemble le restant de la nuit. Peut-être sera-t-elle sa compagne jusqu'à sa prochaine escale. Peut-être même plus loin encore.

Au lieu de ça, en guise de voilier, et de grandes toiles pour capter le vent, ce fichu fauteuil à roulettes. Oui, hier soir il a bu un peu trop. Ce matin il a avalé en grimaçant un café trop fort qu'il a fait réchauffer sur la plaque de gaz adaptée à sa table basse. L'horizon à un mètre du sol. Alors il a pris sa planche à dessins, et ses pastels qui l'aident à lever l'ancre les jours de blues. Pas autant qu'il en rêve certaines nuits, mais un peu ... quand même. Sombre tentative d'évasion. En noir et gris, toujours. Le ciel est rarement bleu lorsque, cosmonaute amarré au plancher des vaches, il circule sur le Vieux Port au mitan des jupes bariolées des jeunes filles aux rires sonores. Voiles multicolores d'un trois-mâts chimérique.

Saloperie de fauteuil à roulettes.

© 2015 Alain Paire. Tous droits réservés.