Anne-Laure Fink

Anne-Laure Fink sera présente sur le stand Gudgi du Salon Sm'art du 2 au 6 mai 2013. Elle présentera une sélection de ses travaux pour lesquels Annick Pegouret a rédigé le texte qui suit.


Les paysages de l’incertitude

Ce qui frappe tout d’abord dans les travaux d’Anne Laure Fink, c’est l’émergence de fins motifs dessinés et leur capacité à faire naître des espaces dynamiques. Leurs formes incertaines griffent le papier, font trace sans que l’on puisse discerner précisément des éléments que l’on ne peut s’empêcher d’imaginer.

De ces tracés interrompus semble se constituer un tissu qu’un temps accéléré aurait déjà déchiré. Là surgissent des formes animales ou végétales, la patte d’un oiseau, l’ébauche d’un calice de fleur. Ces formes fragmentaires font bouger un ensemble qui se presse sous nos yeux. Elles traversent librement le plan ou se lovent dans des interstices. De fantomatiques touches de lavis viennent s’opposer à des tâches colorées tandis qu’une configuration laisse affleurer d’incertaines représentations.

Une dynamique contredit l’espace, le détruit tout en le faisant naître et le constituant.
Pris dans ces émergences, l’espace d’Anne Laure Fink se tourne alors vers un incertain suspendu voué au passage et au devenir.

Annick Pegouret, avril 2013.

Du 2 au 6 mai, exposition d'Anne-Laure Fink, stand Gudgi, salon Sm'art, Parc Jourdan, Aix-en Provence
Auparavant, sur ce lien, exposition à la Galerie du 30 rue du Puits Neuf, de Nadine Fourré et d'Anne-Laure Fink.


Anne-Laure Fink


Mon Compte

Mot de passe oublié ? / Identifiant oublié ?