Logo

Il publie chez Amok/ Fremok, "Cité Bassens, traverse de mazout" (1997). Deux autres livres paraissent chez le même éditeur, en collaboration avec Nabile Farès : "Les exilées / histoires” (1999) et "La petite arabe qui aimait la chaise de Van Gogh" (2002). "Ce Pays qui est le vôtre" (2003) est le premier ouvrage dans lequel il signe ses propres textes : il en donnera lecture le soir du vernissage, un grand drap blanc facilitera la projection de ses images. Un extrait de cet ouvrage traduit magnifiquement sa démarche la plus personnelle :  "je marche vers vous comme quelqu'un qui revient sur ses pas après une longue absence". En recherche d'éditeur, son prochain livre, de nouveau composé en collaboration avec Nabile Farès, s'intitulera "La jeune femme et la mort".

 

Plusieurs des dessins réunis dans cette exposition sont les planches originales de "Sur le chemin de la Madrague Ville" , textes et propos de Nora Mekmouche, édités en février 2007 par l'association "Cris écrits". En quatrième page de couverture de cet ouvrage, on trouve une description tout à fait pertinente du travail de Kamel Khélif : "le chemin de Madrague ville a cette particularité de révéler les couches du temps qui passe et qui de manière ineluctable perdure".

Kamel Khelif, plans de ville

 Dessin de Kamel Khelif, Les embarcadères.

Kamel Khelif, scéne de café

Images du livres "Les exilées / histoires” (1999):

 

kamel_khelif_les_exilees_1.jpg

kamel_khelif_les_exilees_2.jpg

thumb_kamel_khelif_les_exilees_4.jpg

affiche_expositiion_galerie-alain-paire_20_mars_2008.jpg

© 2015 Alain Paire. Tous droits réservés.