Choses lues, choses vues
mars 09, 2018

In Memoriam Jean-Luc Sarré 1944 - 2018, entretien radio avec Liliane Giraudon, Christian Tarting et Fréderic Valabrègue

  Ecouter sur ce lien, un entretien réalisé avec Marc Voiry pour Radio-Zibeline, le mardi 6 mars 2018. Photographie de Chris Paire, Jean-Luc Sarré, octobre 2010, vernissage exposition Claude Garache, Galerie Alain Paire, 30 rue du Puits-Neuf, Aix-en-Provence. Jean-Luc Sarré était né à Oran en 1944. Il vivait à Marseille depuis 1968. Il participa aux premiers numéros de la revue Sud de Jean Malrieu et publia…
février 21, 2018

Trois entretiens radio avec Jean-Christophe Bailly

Sur ce lien de la Web-Radio Zibeline, on trouvera un entretien de trente minutes avec Jean-Christophe Bailly, réalisé avec Marc Voiry le 10 février 2018. Il est question des photographes Marc Barbon et Thibaud Cuisset, d’un possible Recommencement du poème, de la politique aujourd’hui ainsi que d’un livre qui paraîtra au Seuil pendant l’automne 2018,  Wales x 4 où il…
novembre 14, 2017

Une lettre inédite de Joachim Gasquet sur Cézanne

Paul Cézanne : Portrait de Joachim Gasquet. Le lundi 30 octobre dernier, une lettre inédite de Joachim Gasquet faisait partie de la vente aux enchères des archives Élie Faure à Paris, à l'hôtel Ambassador (vente organisée par la maison ALDE). Cette lettre est particulièrement intéressante parce qu’elle constitue un document nouveau sur Cézanne, et qui date du 18 août 1910, soit moins…
Paul Cézanne
avril 15, 2015

Achille Emperaire, 1829-1898

in Paul Cézanne

by Paire alain

Un fusain d'Emperaire qu'on pourrait rapprocher de Maillol, format 23 x 29 cm, collection particulière (photo Xavier de Jauréguiberry). Achille Emperaire, vie minuscule. De dix années plus âgé que Cézanne, Jean Joseph Achille Emperaire était né à Aix-en-Provence, le 16 septembre 1829. Ses parents habitaient le n°49 de la rue d'Italie ; ce fut le lieu de sa naissance. Sa mère avait pour nom de jeune fille Françoise Emilie Elisabeth Aubert. Françoise Aubert naquit à Marseille le 28 avril 1796, elle mourra à l'âge de 44 ans. Elle appartenait à une famille de négociants marseillais ; on peut supposer qu'elle était…
février 26, 2015

Août 1961 : huit toiles de Cézanne volées au Pavillon de Vendôme d'Aix-en-Provence !

in Paul Cézanne

by Paire alain

Cézanne, Pyramide de crânes, huile sur toile, 39 x 46 cm (collection Feichenfeldt, Zurich). Peu de gens en ont conscience ou bien souvenir, presque personne n'en parle ... Les Aixois et les amateurs d'art ont préféré refouler des événements qui ne sont pas glorieux : l'été de 1961 fut pour l'oeuvre de Cézanne et pour le destin des musées d'Aix-en-Provence une saison dévastatrice ! En ce temps-là, Henry Mouret était maire d'Aix-en-Provence depuis 1945. Son conseiller municipal chargé de la culture, l'avocat Jacques Raffaelli voulait faire du Pavillon de Vendôme un pôle d'attraction majeur pour les touristes et le public…
février 08, 2015

Au Metropolitan Museum de New York, Hortense Fiquet, le modèle préféré de Cézanne

in Paul Cézanne

by Paire alain

  Madame Cézanne aux hortensias, 1885, crayon et aquarelle, 30,5 x 46 cm, collection privée. Paul Cézanne rencontra Hortense Fiquet à Paris, au début de l'année 1869. La jeune femme travaillait en tant que brocheuse dans un atelier de reliure. Elle était née dix-neuf ans plus tôt à Saligney, un village proche de Besançon. D'origine modeste, ses parents s'étaient établis à Paris en 1854 ; sa mère était décédée depuis 1867. Après la déclaration de guerre de juillet 1870, Hortense rejoignit Cézanne en septembre dans la maisonnette qu'il avait louée à l'Estaque, pour se cacher et ne pas devoir s'engager…
Jean Planque
janvier 25, 2010

La Fondation Jean Planque rejoint le musée Granet

in Jean Planque

by Paire alain

A deux reprises, en l'espace de dix ans, le musée Granet aura bénéficié de deux donations exceptionnelles qui l'ont hissé parmi les musées de province les mieux dotés pour ce qui concerne les années cinquante et soixante du vingtième siècle. En l'an 2000, un premier bienfaiteur qui préféra longtemps conserver l'anonymat, un enseignant et chercheur scientifique de haut niveau, par…
avril 07, 2013

Entretien avec Florian Rodari : Jean Planque et "Surgis de l'ombre"

in Jean Planque

by Paire alain

Alain Paire : Grâce au soutien de la Communauté du Pays d'Aix, en accord avec la Ville d'Aix-en-Provence et Bruno Ely, le directeur du musée Granet, mardi 21 mai 2013, tu auras la joie d'inaugurer dans la chapelle des Pénitents Blancs, les espaces permanents qui permettront de déployer l'essentiel de la collection Jean Planque. Un travail colossal s'accomplit, un calendrier…
mai 06, 2013

Florian Rodari : la Revue de Belles-Lettres, les éditions de La Dogana et la Fondation Jean Planque

in Jean Planque

by Paire alain

"Sur la pointe du Grand Canal de Venise, La Dogana". On trouvera sur ce lien, une actualisation de cet article. Entretien avec Florian Rodari, 15 novembre 2014 Son père, André Rodari était journaliste à la Tribune de Genève, il s'occupa longtemps de rubriques sportives et de chroniques judiciaires. Né en 1949, Florian partage son temps entre la Suisse et Paris. Son frère…
1994-2013, les expositions de la galerie
juin 21, 2015

Philippe Jaccottet / Alberto Giacometti

Montagne à Maloja, lithographie de Giacometti, 1957 Giorgio Morandi ou bien Anne-Marie Jaccottet, dans une moindre mesure Gérard de Palézieux, sont sans doute les artistes sur lesquels Philippe Jaccottet a…
juin 15, 2015

Dessins de Kamel Khélif

Exposition " Dessins de Kamel Khélif". Jusqu'au samedi 25 avril, ouvert du mardi au samedi de 14 h 30 à 18 h 30.Exposition programmée dans le cadre de la sixième…
juin 14, 2015

Michel Houssin, foules en fugue, visages et paysages

Arles, dans l'atelier de Michel Houssin, dessin de la série "Passants", format 50 x 150 cm (photographies de Chris Chappey). Pour appréhender l'oeuvre graphique de Michel Houssin, on découvrira la…
mai 17, 2015

Jean-Claude Hesselbarth, 1925-2015, un peintre proche ami de Jaccottet

Jean-Claude Hesselbarth a quitté son épouse Liliane et ses amis le mercredi 13 mai 2015, il était âgé de 90 ans. Avec l'aide de Nicolas Raboud qui s'était chargé du…

Dans l'une de ses Lettres sur Cézanne, Rainer Maria Rilke rappelait qu'avec ses multiples facettes la montagne du Pays d'Aix requiert "une tâche innombrable". L'actualité de Sainte-Victoire sera de nouveau illustrée cet hiver, le 12 décembre, à la faveur de l'inauguration de l'exposition des "Paysages du Sud" de Vincent Bioulès que Maité Vallès-Bled et le musée de Lodève programment jusqu'au 4 avril 2010 : à côté des paysages de l'Italie et de la Méditerranée, du Pic Saint Loup de Montpellier ou bien des tableaux du Canigou aperçus voici deux ans au musée de Céret, on redécouvrira parmi les pièces les plus signifiantes de Bioulès la "Face nord " de la Sainte-Victoire, un fusain et pastel (80 x 120 cm) réalisé au début de cette année. Dans le catalogue du Voyage à Vauvenargues, on peut consulter un entretien avec Jean-Pierre Blanche dont voici plusieurs extraits :

** "La rencontre d'un paysage comme celui de la vallée de Vauvenargues, le choix de ses motifs, les heures et les saisons que tu privilégies, tout ceci implique chez toi d'assez longs préparatifs, des interrogations et puis des décisions.

** Il faut dire en effet qu'au début j'étais plutôt déconcerté par ce projet. Il a fallu apprivoiser ce lieu que je n'ai pas choisi. Peu à peu la peinture a pris le dessus, les découvertes s'ensuivirent. le choix des motifs s'est imposé à moi : la faille et la Brèche des moines vue de la ferme des Lamberts, où mes amis Raymond et Cathy Galle m'ont offert chaleureusement un point d'appui. De cet endroit, le paysage est grandiose : j'ai pu le contempler à toutes les heures de la journée. Ensuite, de Vauvenargues, j'ai observé le château en cherchant comment je pourrais l'intégrer dans divers cadrages, à plusieurs moments, au cours des saisons. L'arrière-plan des montagnes a fini par s'imposer et a donné différentes échelles et apparences au château.

Dans ce voyage à Vauvenargues, il y a aussi pour moi une histoire du temps, une métamorphose, un va et vient à travers les saisons. Ce déplacement dans le temps, c'est en quelque sorte un motif en mouvement. Je pense qu'il faut une grande vacuité, faire le vide de nos connaissances pour aborder un paysage nouveau et en saisir le caractère. Le sentiment d'un paysage, ce n'est pas seulement du relationnel, c'est aussi l'occasion d'aller à la découverte de nous-mêmes. Je ne crois pas à l'immédiateté, au sensationnel.

Le titre de l'exposition s'est imposé à moi : L'Autre côté. En effet ce côté n'est pas celui bien connu de tout le monde, le côté sud, celui peint par Cézanne, l'autre côté est bien moins vécu comme Montagne Sainte-Victoire : ce versant est assez sombre, souvent angoissant, il capte peu le soleil et dégage une certaine mélancolie qui induit une forme d'expression et une couleur particulière.

17_blanche
"La route vers Vauvenargues", pastel format 30 x 22 cm. [+] agrandir

Un contemplatif, ici et maintenant.

** Une voiture, des travaux forestiers, le vacarme d'un hélicoptère qui franchirait la montagne ou bien l'irruption d'une silhouette humaine n'apparaissent pour ainsi dire jamais dans tes réalisations. Cependant, quand je regarde tes oeuvres, j'ai l'impression de pouvoir contempler quelque chose d'actuel : une vision qui n'est pas seulement celle d'un promeneur, une démarche silencieuse qui correspond à ce que je peux ressentir ici et maintenant.

** Mon travail est avant tout celui d'un contemplatif ; par là il est intemporel. Peut-être ce sentiment d'actualité tient-il au fait que j'ai toujours regardé avec un grand intérêt la peinture vivante de mes contemporains, dans tous ces modes d'expression, pendant plus d'une demi-siècle. Je ne cherche pas à "être le temoin de mon temps".

Aujourd'hui je pense avant tout que la peinture est un compte à régler avec soi-même. Il ne s'agit pas de consommer du visible, mais de donner à voir ce que nous avons de personnel et d'élargir la vision des choses et des formes, de faire vibrer le chant de la couleur.

15_blanche_copie

** J'avais à coeur de rapprocher, sans les confondre un seul instant, ton travail avec celui de ton ami Vincent Bioulès, en face de qui tu dialogues depuis plusieurs décennies. puis-je te demander d'évoquer quelques-unes des circonstances de votre très grande amitié ?

** Mon amitié avec Vincent Bioulès remonte à notre jeunesse. J'ai bien connu ses parents, j'avais de l'admiration pour son père musicien. Je l'ai vu diriger dans les années 50 La Passion selon Saint Jean de Jean-Sébastien Bach que j'écoutais pour la première fois. Cela demeure un souvenir très fort. La mère de Vincent qui avait fait de l'aquarelle me montrait quelquefois ses oeuvres de jeunesse.Vincent eut très tôt le goût de la peinture ; je possède de lui une gouache vivante aux couleurs généreuses datant de 1950. Il avait 12 ans.

Après de grandes périodes où j'étais à Paris ou à l'étranger, nous nous sommes durablement retrouvés, surtout à Aix-en-Provence où il enseignait aux Beaux-Arts. J'ai suivi toute son évolution depuis la période de "Support-Surface". Nous nous sommes toujours montré scrupuleusement notre travail : son exigence et son amour de la peinture, sa connaissance de la musique, nos interrogations sur la vie et le monde et mon affection pour sa famille ont scellé, entre autres, notre amitié."

Exposition "L'autre côté / Jean-Pierre Blanche". Jusqu'au samedi 31 octobre, 30 rue du Puits Neuf, Aix en Provence. Ouvert du mardi au samedi de 14 h 30 à 18 h 30, tél 04.42.96.23.67.

Le deuxième volet de l'exposition est visible à l'Atelier Cézanne jusqu'au 29 novembre. 9, avenue Paul Cézanne, ouvert tous les jours de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Tél 04.42.21.06.53.

Mon Compte

Mot de passe oublié ? / Identifiant oublié ?