Cezanne_Granet

Portrait de Madame Cézanne,  huile sur toile 1885-1887, 46 x 38 cm, musée Granet, Aix-en-Provence.

Son histoire est simple, cette toile eut trois propriétaires. Elle figurait dans le fond d’Ambroise Vollard, le grand collectionneur Auguste Pellerin en fit l’acquisition pendant les premières années du vingtième siècle. Pour alléger ses droits de succession, son fils Jean-Victor Pellerin en fit dation au musée d’Orsay en 1982.

Le 20 juillet 1984, jour d'inauguration de l'exposition, ce Portrait de Madame Cézanne fut déposé en compagnie de huit autres toiles au musée Granet. Hubert Landais était le Directeur des musées de France, Jack Lang qui était à l'origine de cette initative de décentralisation culturelle n'avait pas pu se rendre sur place : pendant cette fin de mois de juillet, Matignon est en effervescence, Laurent Fabius constitue le gouvernement qui succède à Pierre Mauroy.

Simultanément, au premier étage de l’ancien Palais de Malte, les Aixois découvraient à côté des travaux de Cézanne une exposition temporaire de quinze toiles de Picasso. Depuis Mougins, lorsqu’elle avait appris que le musée Granet accueillait enfin des travaux du maître d’Aix, Jacqueline Picasso avait eu soin d’appeler le conservateur de cette époque, Denis Coutagne. Au téléphone, elle lui avait dit que pour cette magnifique occasion, quelque chose de très fort était à ses yeux rigoureusement indispensable : elle voulait "que Pablo accueille Paul !". Aujourd’hui, les procédures sont autrement complexes, l’emprunt de quinze tableaux de Picasso n’aurait pas suivi le même chemin. En compagnie d'un jeune stagiaire, Bernard Millet, Denis Coutagne avait presque immédiatement emprunté une simple camionnette. L'autoroute, les compagnies d'assurances, les gendarmes et les péages n'en furent pas informés : il fallait obéir à l'injonction de l'épouse de Pablo Picasso, le conservateur du musée Granet s’était à l'improviste rendu sur place à Mougins, dans la maison de Jacqueline pour quérir promptement les grands formats qu'elle avait choisis. Les quinze tableaux de Picasso et les huit travaux de Cézanne furent présentés au premier étage de l'ancien Palais de Malte, près du décor des colonnes et des chapiteaux corinthiens que Louis Malbos (1911-1984) avait autrefois implantés.

 

Personne n’est parfait, c’est l’une des erreurs du catalogue Madame Cézanne qui vient d'être publié à New-York et qui affirme le contraire, le dépôt de ce portrait ne fait pas partie de la donation de Philippe Meyer, effectuée en 2000. Auguste Pellerin (1852-1929) avait commencé d’acquérir des tableaux de Cézanne auprès de Vollard en décembre 1898. La vente Zola de 1903 lui avait permis de faire entrer dans sa collection six des neuf Cézanne qui furent proposés aux enchères. Ce grand industriel de Neuilly, dont l’entreprise fabriquait de la margarine, avait décidé de vendre ses tableaux de Manet pour augmenter le nombre de ses Cézanne : on peut le regretter pour lui, puisqu'il fut le tout premier détenteur du Bar aux Folies-Bergères du Courtauld Institute of Art. A sa mort Auguste Pellerin laissait à ses héritiers 92 peintures du maître d’Aix. Pendant l’exposition Cézanne de l’Orangerie en 1938, sa collection constituait le plus grand ensemble de tableaux qu’on puisse réunir, exception faite de la collection Barnes.

 

Les tableaux sont de magnifiques ambassadeurs. Ce Portrait de Madame Cézanne ne figurait pas dans les grandes expositions de 1995 – 1996 qui se déroulèrent au Grand Palais de Paris, à la Tate Gallery de Londres et au musée de Philadelphie. Par contre il a beaucoup voyagé au cours des dernières années, il fut généreusement prêté à des institutions du monde entier. En 1998, il était présenté au musée Sydney. L’année suivante, il transita dans plusieurs établissements du Japon. En l’an 2000, on l’aperçoit au musée de Zurich ; en 2002 et 2003, il est à Trévise. De septembre 2004 à janvier 2005, il figure dans l’exposition du musée Folwang Essen, Cézanne départ vers le moderne. En février 2008, le musée d’Humelebaek au Danemark le sollicite pour une exposition Cézanne / Giacometti. En 2009, dans le prolongement de l’exposition Cézanne-Picasso du musée Granet, ce Portrait de Madame Cézanne est présent à La Haye pour l’exposition Cézanne-Picasso-Mondrian.

Alain Paire

Cezanne_Piquet

Dimanche 8 février 2015, parution de deux pages dans La Provence, édition d'Aix.

Sur ce lien, à propos de l'exposition du musée de New-York, une chronique de Radio-Zibeline.

Mon Compte

Mot de passe oublié ? / Identifiant oublié ?