Patrick Houdot

Rue Roux-Alphéran, photographie de Patrick Houdot.


Je commence à photographier les murs d’Aix-en-Provence en 1996.
Au début de cette aventure il y a la découverte d’un “graffiti” : abîme de l’éphémère .
Je le photographie, puis je remarque ce qu’il y a derrière : un mur  avec toute sa richesse et sa diversité, il me parle, me raconte une histoire : son histoire…, il se sent vieillir, sa fin est proche…
Pendant plus de 10 ans je photographie les parties purement abstraites de murs, les ocres provençales et les craquèlements de veilles peintures, les graffiti d’enfants à la craie, les inscriptions anciennes et les reliquats d’enseignes peintes, les ouvertures fermées, cimentées, bétonnées ou empierrées, les murs usés par les ans et le climat, les décrottoirs, objets des temps passés, les gouttières éclatées, brisées, absentes répandant sur les murs des traces verdâtres, mousses luisantes, herbes folles…

/>Mais depuis quelques années ces murs, à l’image de la ville se transforment, le ravalement s’empare d’eux, ils passent au 21ème siècle … J’assiste à ce changement de décor  … Je vois les murs tagués et les affichages sauvages d’il y a 15 ans disparaître peu à peu , les vieilles enseignes publicitaires et les devantures peintes irrémédiablement effacées, les murs décrépis refaits à neuf sans aspérité ni défaut, à l’image du temps présent.


Patrick Houdot

Rue Fernand Dol, photographie de Patrick Houdot.

Quelques fois, à l’occasion d’un ravalement, l’origine du mur se dévoile, une enseigne peinte réapparaît, oubliée depuis plusieurs dizaines d’années, mais la vision est éphémère, vite la ville reprend ses droits : un nouveau crépi et une nouvelle enseigne effacent cette “lézarde”.


Patrick Houdot2
Rue Constantin, photographie de Patrick Houdot.
Les photographies de cette exposition sont le témoignage de traces d’une autre époque, vestiges du 20ème siècle.


Patrick Houdot
Rue Saint-Joseph, photographie de Patrick Houdot.


PATRICK HOUDOT /BIOGRAPHIE. Je découvre la photographie en 1967, j’ai 12 ans,  je réalise mes premiers tirages Noir et Blanc en 1971. Je décide de travailler dans l’image, mais c’est dans l’image animée et je deviens chef-monteur cinéma en 1983. Jusqu’au milieu des années 90, je manie la pellicule 16 et 35 mm, remplacée peu à peu par l’ordinateur et le montage virtuel. Parallèlement à mes travaux dans le cinéma, je travaille à France 3 Méditerranée de 1992 à 2008.
Pendant toutes ces années, je continue de photographier et en 1992 à la suite d’un stage de tirage Noir et Blanc au côté de Jean-Pierre Sudre à Lacoste dans le Vaucluse je réalise une première série importante : “Sols et Murs” (Roleiflex 6x6 noir et blanc). “Vitrines en hiver” en 1995 marque mon passage à la couleur. L’année suivante je découvre les murs.
Site personnel : http://patrick-houdot.fr.


Exposition de Patrick Houdot, Vestiges et traces du temps, galerie Alain Paire, 30 rue du Puits Neuf, Aix-en-Provence, du mardi 10 septembre au jeudi 19 septembre 2013 .

Vernissage le jeudi 12 septembre, à partir de 18 h. Ouvert du mardi au samedi de 14 h 30 à 18 h 30. Ouverture exceptionnelle le dimanche 15 septembre, journée du Patrimoine. Tél 04.42.96.23.67.

Sur ce lien du site "Aixcentric / Events and news from Aix-en-Provence", on trouvera un compte-rendu de cette exposition, mis en ligne le 12 septembre 2013.


Patrick Houdot
Rue Pierre et Marie Curie, photographie de Patrick Houdot.

Ce samedi 14 septembre, un article de Guenael Lemouée et une photographie de Sophie Spiteri paraissaient dans La Provence. Le site Aixcentric de Lynne Alderson signalait également,dans la langue de Shakespeare, l'exposition de Patrick Houdot sur ce lien. L'article était titré History on the walls.

Patrick Houdot Article_La_Provence



Mon Compte

Mot de passe oublié ? / Identifiant oublié ?