promenades_dans_berlin

Promenades dans Berlin, autrefois commenté par Jean-Michel Palmier, disponible aux éditions de L'Herne,

 

Sur ce lien, on trouvera une chronique d'A. Paire, un web-document de sept minutes réalisé par la chaine Mativi-Marseille : Walter Benjamin à Marseille.

-------------------------------------

Voici plus de 70 ans, le 6 janvier 1941, Franz Hessel vécut les ultimes heures de sa vie à Sanary, dans le Var. Ses parents relevaient d'une famille juive établie en Allemagne depuis plusieurs générations. Il naquit en 1880 et passa une grande partie de sa jeunesse à Munich et à Berlin. La césure de la première guerre mondiale n'altéra jamais son amour profond pour Paris et pour la France. François Truffaut et Oskar Werner qui immortalisèrent sa présence dans Jules et Jim, de grands spécialistes et biographes de Walter Benjamin - Gershom Sholem, Jean-Michel Palmier, Bernd Witte - Manfred Klügge qui a beaucoup publié pour faire connaître l'exil des écrivains allemands à Sanary (1), et puis le fils cadet de Franz, Stéphane Hessel ont maintes fois évoqué son émouvante trajectoire.

On a souvent écrit pour silhouetter l'oeuvre de Franz Hessel qu'avec ses récits d'inlassables promenades urbaines, ce flâneur perpétuel avait inventé un nouveau genre littéraire. A propos de Berlin et de Paris, les deux cités qu'il parcourait à la manière d'un lecteur avide de retrouver l'intensité d'un livre passionnément élu, Hessel fut un irrépressible découvreur. Comme son ami Siegfried Kracauer qui travailla dans des champs de grande proximité, il n'ignorait pas que "la valeur d'une ville se mesure au nombre de lieux qu'elle réserve à l'improvisation".

En compagnie de Walter Benjamin, une magnifique commande lui fut confiée, la tâche redoutable de livrer à partir de 1926 et pendant trois années consécutives la première version allemande d'A l'ombre des jeunes filles en fleurs et de La Duchesse de Guermantes. Les lecteurs d'outre-Rhin doivent également à Hessel une version de De l'Amour par Stendhal ainsi que des traductions d'André Salmon, d'Honoré de Balzac, de Baudelaire, de Jules Romains, d'Yvette Guilbert, de Julien Green et de Casanova.

Franz Hessel fut un familier de Marie Laurencin, de Kurt Weill et de Marlène Dietrich. Parmi les amis artistes qu'il fréquenta à Montmartre et Montparnasse, il y eut Marcel Duchamp, Moïse Kisling, Jules Pascin et Man Ray. Ernst von Solomon estimait qu' "il vivait de Paris et de Berlin comme on vit de deux poumons, c'est là qu'il se sentait chez lui. Cet homme déja âgé restait, avec une inébranlable modestie, fidéle à son monde, qui était celui de la brume soyeuse sur la Seine et celui des feuilles mortes des marronniers sur le Landwehrkanal. Une violente nostalgie lui faisait quitter Berlin pour Paris et une non moins violente nostalgie lui faisait regagner Berlin".

Le tourbillon de la vie

La plus troublante love affair de son existence fut la tumultueuse passion que Franz Hessel éprouva, en compagnie du collectionneur et courtier d'art Henri-Pierre Roché, pour Helen Grund qu'il épousa en 1913. Elle fut la mère d'Ulrich et de Stéphane Hessel. Helen avait accouché d'Ulrich en Suisse, en juillet 1914, lorsque la guerre éclata : cet enfant souffrit pendant toute sa vie d'un handicap physique, sa naissance fut difficile. Stéphane naquit en 1917. Son père avait été mobilisé, envoyé sur le front russe : une permission lui avait été accordée. Dans Dernier retour à Paris, Franz Hessel raconte son arrivée en France, au lendemain de la Nuit de cristalIl décrit son aîné Ulrich : un garçon très calme qui aime la musique. En revanche, Stephane Hessel, l'un des plus merveilleux personnages du XX° siècle, est présenté comme quelqu'un d'impertinent.


Henri-Pierre Roché transposa les fils indémêlables de son  aventure en compagnie d'Helen et de Franz dans un livre qui demeura inaperçu pendant quelques années. Roché avait auparavant principalement écrit des critiques d'art, son premier roman parut en 1951. Dans les premières pages de ce livre-culte, il est écrit que "Jules et Jim se virent tous les jours. Chacun enseignait à l'autre, jusque tard dans la nuit, sa langue et sa littérature. Ils se montraient leurs poèmes et traduisaient ensemble... Ils causaient sans hâte, et aucun d'eux n'avait jamais trouvé un auditeur si attentif".

François Truffaut éprouva une manière de coup de foudre lorsqu'il découvrit en 1955 la couverture blanche et rouge de ce roman parmi les invendus de la librairie Stock (aujourd'hui, Delamain) de la Place du Palais-Royal. Après plusieurs saisons de mâturation pendant lesquelles il devint l'un des confidents d'Henri-Pierre Roché, Truffaut sut avec son co-scénariste Jean Gruault convertir les phrases laconiques de ce livre en un merveilleux chef d'oeuvre cinématographique.


"Oskar Werner et Jeanne Moreau, scène de Jules et Jim".

"Je suis morte et je vis encore", voilà ce qu'écrivait Helen Hessel dés 1964 : le roman de Roché devint un best-seller rapidement traduit en anglais, en espagnol, en italien et en allemand. Jim fut interprété par Henri Serre. Personne n'oublie que dans ce tourbillon de vie, parmi les géniales ellipses du film de Truffaut, Jeanne Moreau joua le rôle de Catherine alias Helen Hessel. Avec son visage poupon, son étrange tranquillité, ses yeux clairs, son inimitable accent et sa "non-possessivité", Oskar Werner que Truffaut avait préalablement remarqué parmi les acteurs de la Lola Montès de Max Ophuls, incarna miraculeusement la figure de Jules, l'ami incomparable que fut dans la vie courante Franz Hessel.

Dans la préface du livre majeur d'Hessel, Promenades dans Berlin qui fut une première fois publié en 1989 par les Presses Universitaires de Grenoble, Jean-Michel Palmier saluait l'exceptionnelle justesse d'Oskar Werner. Il soulignait qu' "il est vrai que toute sa vie, Franz Hessel fut d'une étrange générosité. Tous ceux qui l'ont connu soulignent l'impression de gentillesse extrême, de bonté qui émanait de sa personne ... Cette bonté irradiante, ce sens de l'ironie, cette tendresse, on les retrouve à chaque ligne du portrait de Jules par Henri-Pierre Roché : Franz - comme Jules - semble perpétuellement vivre un rêve et rêver sa vie. Sa femme, Helen, restera à jamais celle dont les lèvres portent l'empreinte de ce sourire grec archaïque, contemplé sur une statue. Toute sa vie, il s'entourera d'êtres étranges, célèbres ou insignifiants, qui avaient en commun de l'avoir touché ou fait rêver". Quelques lignes plus loin, Jean-Michel Palmier rappelait que Walter Benjamin avait mis en relation Hessel "avec Ernst Bloch, Erns Shoen et Siegfried Kracauer. Comme tous ceux qui approchèrent Hessel, Benjamin éprouvait à son égard un mélange d'admiration et de fascination".

La correspondance de Walter Benjamin témoigne à plusieurs reprises de l'importance des liens qui l'unissaient avec le couple de Franz et Helen. Helen Hessel est mentionnée en 1925 et 1926, d'une part parce qu'elle intercéda auprès de Rilke pour évoquer les traductions de Benjamin, et d'autre part (tome premier de la Correspondance, éd. Aubier, lettre de Benjamin à Jula Radt, 8 avril 1926) parce qu' "elle trouve de temps en temps un malin plaisir à flirter avec moi et je m'obstine avec non moins de plaisir à l'éviter". Walter Benjamin évoque Franz Hessel dans plusieurs de ses courriers adressés à Gershom Sholem et Theodor Adorno qui par ailleurs, se révèle lecteur assidu des chroniques de mode que rédigeait chaque semaine Helen Hessel (cf page 179 du tome second de la Correspondance, lettre d'Adorno à Benjamin, 2 août 1935). Dans une lettre du 18 septembre 1926 adressée à Sholem, Walter Benjamin évoque Hessel "qui m'est un collaborateur très cher, agréable et intime". De même Benjamin raconte à Adorno le 31 mai 1935, "que la meilleure part de mon amitié avec Hessel se nourrissait des mille discussions que suscitait le projet de Passages".

portrait de jeunesse 
Un portrait photographique de Franz Hessel 

1939, retour en France

Franz Hessel habita Berlin entre 1928 et 1938, l'éditeur Rowohlt l'employait comme lecteur et traducteur. Il n'avait pas d'immenses convictions politiques, assez peu d'illusions lorsque la République de Weimar fut proclamée. Il n'avait pas non plus immédiatement cru que les victoires du national-socialisme seraient durables et ne se résignait pas à devoir s'exiler loin de Berlin. Les nazis interdisaient aux éditeurs d'employer des collaborateurs juifs, Ernest Rowolht affectionnait son traducteur du Cousin Pons : Hessel tenta de dissimuler sa situation personnelle. Ses amis et sa famille s'inquiétaient vivement de la précarité de son existence quasiment clandestine. In extremis, ils parvinrent à le persuader de quitter l'Allemagne.

Helen Hessel avait sollicité l'aide de Jean Giraudoux et accompli pour lui de laborieuses démarches afin qu'il puisse regagner la France pendant les derniers jours d'octobre 1938, quelques jours avant la Nuit de cristal. A Paris, Hessel eut l'occasion de reprendre relations avec Walter Benjamin, comme l'atteste une lettre que ce dernier adressa à Gretel Adorno le 1 novembre : "Hessel qui a résidé cinq ans et demi à Berlin, comme une petite souris dans une charpente, est arrivé récemment à Paris, chargé d'importantes recommandations et puissamment protégé. Son histoire va valoir la peine, je crois ; ces jours-ci, je veux par lui me la faire raconter".

Franz Hessel passa l'été de 1939 en compagnie de son épouse et de ses deux enfants : dans la proximité de Paris, Maurice Betz qui fut le traducteur de Rilke, leur prêta sa maison de campagne. L'automne venu, puisque le gouvernement français décidait d'interner en tant que "citoyens ennemis" tous les allemands dans des camps, il se rendit en compagnie d'autres exilés au centre de rassemblement du stade de Colombes. Ce fut une première alerte, le pire pouvait survenir, il fallait quitter Paris afin de se rendre dans la zone que l'on disait "libre".

Sanary, Les Milles, le train fantôme.

Franz Hessel a 60 ans lorsqu'Aldous Huxley qui possédait depuis 1929 une villa à Sanary et qui travaillait désormais pour Hollywood, l'invita à séjourner sur les bords de la Méditerranée : l'auteur du Brave new world craignait très justement que les pouvoirs de cette époque ne réquisitionnent sa villégiature. L'expression vient de Ludwig Marcuse qui séjourna pendant six ans et rédigea là-bas une vie d'Ignace de Loyola, Sanary fut au milieu des années trente une manière de petite capitale secrète pour la littérature allemande. La vie quotidienne et les locations n'étaient pas onéreuses, les terrasses des cafés et les hôtels étaient accueillants : des peintres comme Walter Bondy ainsi que l'historien d'art Julius Meier-Grafe, des écrivains comme Thomas et Klauss Mann, Lion Feutchwanger, Ernst Bloch, Berthold Brecht, Herman Kesten et Ernst Toller, Alma et Franz Werfel séjournèrent parmi les maisons de ce port de pêche de 4.000 habitants.

hessel

La tourelle d'une maison de Sanary, dernier lieu d'écriture de Franz Hessel.

Helen et Franz Hessel arrivèrent à Sanary en avril 1940. Leur fils aîné Ulrich les accompagnait, Stephane combattait sur le front de guerre en tant qu'aspirant-officier. Les Hessel ne restèrent pas longtemps chez Huxley, le couple prit assez vite un plus modeste logement situable comme son nom l'indiquait, sur une pente raide : le mas Carreiredo leur fut loué par une ancienne chanteuse d'opéra qui s'appelait Madame Richarme. L'endroit était spacieux, un escalier conduisait jusque vers une petite tour où Franz Hessel installa son bureau. Dans un témoignage recueilli par Bernd Witte (2), Helen Hessel décrivait ainsi ses habitudes de travail : "Sur sa table, sa petite machine à écrire branlante. Derrière des livres qui s'entassaient. A côté des cahiers : cahiers d'écoliers aux couleurs vives, décolorées par le soleil. Tout avait un air un peu fantastique mais nullement désordonné".

Franz Hessel eut trop peu de journées devant lui pour se consacrer à l'écriture. Un mois plus tard, il se trouve interné dans la briqueterie du Camp des Milles en compagnie de son fils Ulrich qui a raconté (3) comment sa mère refusa de se soumettre aux autorités françaises. "Lorsque les gendarmes vinrent la chercher, ils la trouvèrent couchée, nue sous ses couvertures, et elle leur dit : "Vous n'allez pas déshonorer la France en arrêtant la mère d'un officier français ? ". Les gendarmes appelèrent un médecin qui fit un certificat attestant que pour cause de maladie elle n'était pas transportable".

PHOTO florence laude
Sur l'emplacement du dortoir des internés, la tuilerie des Milles, août 2012, photographie de Florence Laude.

Franz et Ulrich Hessel se retrouvèrent derrière les barbelés en compagnie de trois mille cinq cents autres détenus. Parmi eux se trouvaient d'autres "apatrides", des anciens des Brigades internationales de la Guerre d'Espagne, des juifs de l'Europe de l'Est, Max Ernst qui avait déja séjourné une première fois aux Milles pendant deux mois de l'hiver de 1939, Walter Hasenclever qui se suicida pendant la nuit du 20 au 21 juin ainsi que Lion Feutchwanger qui évoqua sa détention dans Le Diable en France. Les Hessel subirent également les séquences du train fantôme qui les emmena du 22 au 27 juin jusqu'à Bayonne en passant par Sète, Toulouse et Lourdes, avant de faire retour au camp de Saint Nicolas, près de Nîmes.

6 Janvier 1941, jour des Rois.

Franz et Ulrich furent libérés du Camp le 27 juillet 1940. Après quoi, ce fut le retour à Sanary et très peu de rémissions : Franz Hessel est épuisé, les fatigues et les privations endurées au camp lui sont fatales, son coeur est malade. Ulrich Hessel a raconté qu' "à deux reprises, mon père se rendit au Lavandou chez Emil Alphons Rheinhardt qui était avec nous aux Milles. La première fois, c'était à la fin de l'été et il resta trois semaines". Un plus bref séjour s'effectua entre la fin novembre et le 10 décembre. "Nous passâmes agréablement Noël et le jour de l'an ensemble. Puis soudain le 6 janvier, le jour des Rois, il s'allongea au début de l'après-midi sur son lit et poussa deux ou trois soupirs. A peine une demi-heure plus tard, il était mort".

Dans des notes qu'il utilisa pour le livre non encore traduit qu'il intitula Exil en France, Alfred Kantorowicz raconte ce qui survint sans plaintes ni lutte, à compter du 4 janvier 1941: “Hier le vieux Hessel était chez nous. Nous le rencontrons souvent au village avec une brouette, un sac à provisions et un sac plein de bois. Le brave vieillard (que son fils et sa femme ne peuvent décharger des soucis quotidiens) supporte la faim et le froid avec la même résignation souriante que les avanies du camp des Milles, le transport dans le train-fantôme et la maladie à St-Nicolas près de Nîmes. Il a même encore des projets littéraires. Il veut nous convaincre d’écrire avec lui, pendant ce temps d’attente, un "Décameron" moderne. Sous le titre "Récits près du feu de camp à St Nicolas", il veut parler des aventures et des destins de notre siècle ...

Deux jours après que j’eus écrit ces lignes, Franz Hessel mourut. Nous l’avions raccompagné chez lui sous une bise glaciale, et il a fallu le soutenir. Il plaisantait, disait que c’était la faute du gel qui le raidissait ainsi, mais nous savions qu’il avait déjà eu une légère attaque au camp. Le lendemain, un samedi, Max Schröder, très inquiet à son sujet, lui rendit visite et le trouva, extrêmement affaibli, dans sa chambre, sans chauffage ... Lundi matin, lorsque je voulus avec Friedel aller voir ce qu’il devenait, il s’était déjà éteint, sans une plainte, sans éclat, comme il avait vécu, sans souffrir, j’espère ...

Le jour de ses obsèques, le temps changea. Au terrible gel succédèrent des averses diluviennes. Comme Mme Hessel avait demandé que le cortège funèbre ne traversât pas le village, nous avons attendu, transis de froid et trempés, près du mur du cimetière : Hans Siemsen, Hilde Stieler, les peintres Räderscheidt et Kaden, Mr Klossowski, Hans Arno Joachim, Max Schröder, une famille Benedikt, Friedel et moi. Lorsque le cercueil arriva avec Mme Hessel et ses deux fils, le plus vieil ami du défunt, Hans Siemsen, prononça quelques mots d’adieu, sans grande émotion ... Nous avons serré la main à Mme Hessel et à ses fils, remis nos chapeaux, et nous nous sommes rapidement éloignés, pour nous réchauffer avec un grog au café de Lyon en compagnie des Räderscheidt et de Kaden. Personne ne parlait".

Walter Benjamin, rue Beauvau et quai du Vieux Port

Franz Hessel connut le dernier été de sa vie en 1940. Son ami Walter Benjamin passa par Marseille pendant la seconde quinzaine du mois d'août de la même année. Un mois plus tard, le 26 septembre 1940, il se donnait la mort près de la frontière espagnole. On rappellera aussi que Carl Einstein acheva sa vie le 3 juillet 1940. Il faudrait l'immense talent de W.G. Sebald pour évoquer sobrement des circonstances et des coïncidences à ce point désarmantes.

Tout porte à croire que Franz Hessel et Walter Benjamin ne se retrouvèrent pas à Marseille pendant cet ultime été. Les rencontres que put faire Benjamin se révélèrent pourtant étrangement nombreuses lors de ses semaines passées près du Vieux Port, puisqu'il y croisa Arthur Koestler, Hannah Arendt et Heinrich Blücher ainsi que Lili et Siegfried Kracauer. Dans une lettre qu'il adressa plus tard à Pierre Missac (3), le 28 juillet 1945, Jean Ballard s'est souvenu être passé le voir pour lui transmettre un message à l'Hôtel Continental de la rue Beauvau. Le directeur des Cahiers du Sud raconte que Walter Benjamin était venu le voir dans son local du 10 du quai du Vieux Port "deux ou trois fois ; et comme il souffrait du coeur, il s'imposait une ascension ralentie de dix minutes dans mes escaliers, plutôt que de me voir à l'air libre".

Walter en photographie 

Lisa Fittko qui fut, grâce au réseau construit par le Centre Américain de Secours de Varian Fry, son passeur vers Le Chemin des Pyrénées (éd. Maren Sell, 1985, pages 151-152) a restitué quelques séquences de ce séjour dans la fournaise des rues et des quais écrasés de chaleur. Elle n'oubliait pas que "dans l'ambiance apocalyptique de ce Marseille de 1940, chaque jour apportait sa moisson de plans rocambolesques et d'histoires insensées ... Malgré tout nous ne pouvions pas nous empêcher de rire, parfois du côté burlesque de pareilles tragédies. Imaginez le spectacle : le Dr Fritz Fräenkel, frêle silhouette aux cheveux gris, et son ami Walter Benjamin, allure un peu pataude, tête d'intellectuel, regard scrutateur derrière des lunettes aux verres épais, déguisés en matelots français. Et cet étrange couple embarquant - moyennant un joli pot de vin - sur un cargo. Ils n'étaient pas allés loin. Et s'ils avaient réussi à s'en tirer, c'est à la faveur de la pagaille générale".

Stéphane Hessel a plusieurs fois raconté avoir conversé avec Walter Benjamin lors de l'une de ces journées de l'été 1940. Il était alors un jeune homme de vingt-quatre ans, il s'était rendu jusque vers ce petit hôtel de la rue Beauvau qu'il trouva "pauvre et minable". Au terme de son essai Walter Benjamin / Une vie dans les textes (éd. Actes-Sud, mars 2009) Bruno Tackels laisse entrevoir la sombre désespérance qui habitait le philosophe : "Stéphane Hessel, le fils de Franz, en route pour rejoindre les forces françaises libres à Londres via l'Algérie, est sans doute l'un des derniers hommes à l'avoir vu vivant, et à avoir tenu une réelle conversation avec lui. Dans un entretien récent avec Laure Adler (4), il a évoqué un homme complètement abattu, meurtri et désespéré, les sourcils froncés en permanence, qui portait en lui la catastrophe, comme un être foudroyé, mais encore doté de quelques mouvements de vie, qui le mettaient violemment en colère, y compris contre lui-même. Son témoignage est bouleversant. Le jeune Hessel est confiant, il veut en découdre, persuadé que la liberté va triompher. Benjamin lui répond: "Certes, certes, mais là n'est pas le problème. Nous sommes au point le plus bas de la démocratie dans le monde. La France croit en Pétain. Partout c'est la guerre. L'Allemagne est vainqueur sur tous les fronts. La Grande-Bretagne ne sera pas capable de s'opposer seule. Quel espoir encore puis-je avoir pour faire connaître mes idées ? Même des amis comme Horkheimer et Adorno qui m'aident ne semblent pas avoir besoin de mes réflexions". Tout est dit. Benjamin ne voit plus aucune issue, il sait parfaitement que ce mois de septembre est "le nadir des démocraties"."

Epilogues

Henri-Pierre Roché quitta ce monde le 9 avril 1959. Le grand ami de Marcel Duchamp - avant de prendre son bateau pour les Etats-Unis, Duchamp fut également un habitant de Sanary - l'homme qui sut organiser la rencontre de Gertrud Stein et de Pablo Picasso n'eut pas la chance inouïe de découvrir sur l'écran le film de Truffaut qui sortit en salles le 24 janvier 1962. On sait qu'Helen Hessel fut profondément heureuse de pouvoir regarder ce film et qu'elle adressa une lettre à François Truffaut dont voici quelques extraits, une lettre comme rarement un réalisateur de films en a pu recevoir : "Assise dans cette salle obscure, appréhendant des ressemblances déguisées, des parallèles plus ou moins irritants, j'ai été très vite emportée, saisie par le pouvoir magique, le vôtre et celui de Jeanne Moreau de ressusciter ce qui a été vécu aveuglément. Que Henri-Pierre Roché ait su raconter notre histoire à nous trois en se tenant très proche de la suite des événements n'a rien de miraculeux. Mais quelle disposition en vous, quelle affinité a pu vous éclairer au point de rendre sensible - malgré les déviations et les compromis inévitables - l'essentiel de nos mémoires intimes ? Sur ce plan, je suis votre seul juge authentique puisque les deux autres témoins ne sont plus là pour vous dire leur oui".

varian fry 
L'équipe de Varian Fry lors de son départ au-dela des Pyrénées : à gauche, Helen Hessel.

Helen survécut à Franz jusqu'en juin 1982 : elle mourut à Berlin à l'âge de 96 ans et fut inhumée au cimetière de Montparnasse. Après le décés de Franz Hessel, elle avait pris contact avec Varian Fry dont elle sollicita l'aide, comme le rappellent plusieurs courriers publiés dans le livre d'Ulrike Voswinckel et Frank Berninger, Exils méditerranéens / Ecrivains allemands dans le sud de la France (éd. du Seuil, 2009, pages 264-269). Vitia, l'épouse de Stephan Hessel et ses beaux-parents, les Mirkine-Getzévitch obtinrent grâce à Fry les visas qui leur permirent de rejoindre les Etats-Unis, Helen accompagna Varian Fry jusqu'à la frontière espagnole lorsqu'il fut expulsé de France.

Pour tenter d'atténuer l'ineffaçable atmosphère de pluie battante et de froid qui marqua l'enterrement de Franz Hessel, il faut réécouter le générique de Jules et Jim, les premiers accords de la musique composée par Georges Delerue, ou mieux encore retrouver ce fragment miséricordieux de Walter Benjamin qui figure au terme de la préface déja citée de Jean-Michel Palmier : "C'est à lui, assurément, que pourrait s'appliquer la belle maxime de "Sens unique" : "Car qui peut dire de son existence davantage que ceci : il a traversé la vie de deux ou trois êtres aussi doucement et aussi intimement que la couleur du ciel".

Alain Paire

Dans la préface qu'il a composée pour la réédition de février 2012 chez L'Herne de Promenades dans Berlin, Stéphane Hessel raconte qu' "en 1927, Franz Hessel était revenu à Berlin, tandis qu'Helen, notre mère était restée à Paris avec mon frère Ulrich et moi-même, rue Ernest Cresson, dans le XIV° arrondissement. Notre père faisait souvent des allers-retours entre ces deux villes si différentes dont il décrivait les points communs autant que les contrastes. Mon frère et moi-même disposions alors d'une tutelle dont on n'a plus d'exemple aujourd'hui : une préceptrice. Pour celle-ci, l'essentiel était de nous parler de Franz Hessel non seulement comme d'un poète, d'un écrivain et d'un traducteur remarquable, mais tout autant comme d'un sage qui en savait plus sur les dieux et sur l'amour que la plupart des gens.

Franz Hessel  était pratiquement chauve, de petite stature, mais son visage et ses gestes respiraient la douceur ... Même si l'éloquence n'était pas son fort, il veillait beaucoup à sa manière de s'exprimer et prenait un plaisir de joueur à disposer ses mots avec art. Je revois encore son bureau, à l'autre extrêmité du couloir, où flottait encore une forte odeur de tabac. Il lui arrivait de sortir pour nous faire la lecture d'un passage de l'Odyssée qu'il venait de traduire...

De tous les dieux de son cher Homère, Hermès était pour Franz Hessel - et désormais aussi pour moi - le plus lumineux, et celui qui avait le plus d'humour. Cet humour amer et pourtant vaillant, nous le trouvons dans chacune de ses lignes. C'est ce qu'a bien noté aussi celui qui le connaît le mieux, Bernd Witte.

J'ai aujourd'hui dépassé de plusieurs années l'âge atteint par mon père. Et plus que jamais, il me semble aujourd'hui nécessaire de continuer à porter son message. Celui-ci m'est plus proche à chaque année qui passe. Sans lui, me semble-t-il aujourd'hui, nous ne pouvons pas maîtriser la société menaçante, dangereuse et fragile de notre temps. De cet ébranlement auquel il n'a pas survécu, son sourire m'atteint plus profondément que n'importe quel cri". 

(1) Cf de Manfred Klügge, Le tourbillon de la vie /La véritable histoire de Jules et Jim, éd Albin Michel 1994 et Amer azur / Artistes et écrivains à Sanary, éd du Félin 2007. M. Klügge coordonne du 28 au 31 janvier 2011 une rencontre "Sur les pas des écrivains allemands à Sanary".

(2) cf la post-face de Bernd Witte pour Le dernier voyage par Franz Hessel, éd. Le Promeneur / Gallimard 1997.

(3) Propos recueillis par Manfred Klügge, page 249 de Le tourbillon de la vie /La véritable histoire de Jules et Jim, éd Albin Michel 1994.

(4) Pierre Missac avait connu Benjamin entre 1937 et 1940 par l'intermédiaire de Georges Bataille. Originaire de Marseille, il publia des articles dans Critique et Les Cahiers du Sud. Il mourut en octobre 1986, quelques mois avant la parution de son premier livre, Passage de Walter Benjamin, collection Esprit/ Seuil.

(5) Page 181, in Laure Adler Dans les pas d'Hannah Arendt, éd. Gallimard 2005.

**** La galerie du 30 de la rue du Puits Neuf à Aix-en-Provence programmait en mars 2012 une exposition autour du camp des Milles. Avec le concours de l'Association philatélique du Pays d'Aix-en-Provence, des documents inédits étaient réunis à propos des années 1940-1942. L'exposition "Hans Bellmer et les inconnus du camp des Milles" réunissait une oeuvre sur papier d'Hans Bellmer - un portrait inédit du commandant du camp, le capitaine Charles Goruchon - des dessins de Jupp Winter (1904-1983) et d'Olaf Christiansen (1901-1990) ainsi que des travaux d'artistes non encore identifiés. Des photographies et des courriers évoquaient la vie quotidienne dans les espaces du camp des Milles. 

A PROPOS de cette exposition, on peut CONSULTER SUR CE LIEN une VIDEO DE QUATRE MINUTES de la chaîne Mativi-Marseille.

A propos d'Helen Hessel et d'Henri-Pierre Roché, cf une bibliographie de l'Association des Amis de Jules et Jim consultable sur ce lien ainsi que trois livres édités par André Dimanche : Carnets d'Henri-Pierre Roché, Les années Jules et Jim, avant-propos de François Truffaut 1990, Journal d'Helen, Lettres à Henri-Pierre Roché, traduction d'Antoine Raybaud, 1991 et Ecrits sur l'art, d'Henri-Pierre Roché, préface et notes de Serge Fauchereau, 1998. Cf également la biographie de Scarlette et Philippe Reliquet, Henri-Pierre Roché l'enchanteur collectionneur, éditions Ramsay, 1999. A propos de Jules et Jim, cf sur ce lien un dossier avec images et entretiens en compagnie de François Truffaut et de Jean Gruault.


journal d'Helen 

Pour les livres de Franz Hessel : Promenades dans Berlin, réédité en février 2012 par les éditions de L'Herne. Chez Maren Sell, Romance parisienne (1990) et Le Bazar du bonheur (1993). Le dernier voyage chez Le Promeneur / Gallimard, 1997, avec une post-face de Bernd Witte. Aux éditions du Felin, Marlène, un portrait.

Un Prix Franz Hessel vient d'être créé en décembre 2010. D'un montant de 10.000 euros, il est destiné à soutenir des livres et des auteurs capables "d'approfondir le dialogue littéraire entre l'Allemagne et la France". Il est décerné par la Fondation Genshagen et la Villa Gillet de Lyon.

Pour Stéphane Hessel, il faut relire Danse avec le siècle (éd, du Seuil). Cf sur les liens qui suivent l'enregistrement d'un entretien de Stéphane Hessel avec Olivier Morel, ou bien à propos de Walter Benjamin, cet autre extrait sonore.

Une émission de France-Culture "Les passagers de la nuit" était diffusée le 18 janvier 2011 à 23 h 10, avec un entretien de Philippe Baudoin avec Stéphane Hessel. Philippe Baudoin est l'auteur d ' Au microphone : Walter Benjamin (éd. de l'EHESS).

film de Truffaut 
Jules, Jim et Hélen, une image du film de François Truffaut. 


juin 21, 2017

Walker Evans sans ambages

  Houses and billboards in Atlanta, 1936 Dans de très nombreuses photographies de Walker Evans on voit, accumulées, parfois placées bord à bord, des inscriptions de toutes sortes : panneaux de…
mai 28, 2017

"Paterson" de Jim Jarmush : un film sur la poésie

Très peu de cinéastes, et c’est sans doute heureux, ont cherché à donner une représentation ou une idée de la poésie, sinon, mais indirectement, à travers les figures plus ou…
avril 26, 2017

À PROPOS DE VALENTIN DE BOULOGNE (Exposition "Valentin de Boulogne. Réinventer Caravage", Paris, musée du Louvre, 22 février-22 mai 2017)

Valentin de Boulogne, Les quatre âges de l'homme, vers 1627-1629, huile sur toile, 96 x134 cm, Londres, The National Gallery On sait depuis peu que Valentin se trouvait à Rome…
décembre 24, 2016

Simples pensées à propos de "Pensées simples" de Gérard Macé

Les livres composés de notes plus ou moins longues sont agréables à lire : on ne s’y sent pas astreint à suivre les intrigues languissantes de certains romans ou les…
décembre 15, 2016

Un entretien Radio-Zibeline avec Jean-Christophe Bailly

Un entretien de trente minutes effectué à Marseille, le jeudi 8 décembre, à propos de l'exposition de l'Imec / Abbaye d'Ardenne L'Ineffacé et d' Image mobile de Marseille (éditions Arlea)…
novembre 30, 2016

Hercules Segers à Amsterdam

Hercules Segers, Paysage montagneux, huile sur toile, Hovingham Hall Collection (Grande-Bretagne, North Yorkshire) À Amsterdam, sur les murs noirs de cinq salles éclairées avec parcimonie à cause de la fragilité…
octobre 27, 2016

Antonin Artaud, Walter Benjamin, André Breton, Blaise Cendrars, Germain Nouveau, Saint John-Perse, Simone Weil, La Pietà de Pourrières, des films de huit minutes sur la chaîne Mativi-Marseille

Une image de Germain Nouveau, poète et mendiant, 1851-1920. Six chroniques de sept ou huit minutes, réalisées avec François Mouren-Provensal, des films diffusés sur la chaîne Mativi-Marseille à propos du passage…
octobre 14, 2016

Un livre sur le peintre Gérald Goy

Gérald Goy, Nature morte aux deux roses, vers 1970-1975, pastel, 54,5 x 47,5 cm, Lausanne, musée cantonal des Beaux-Arts  C’est une œuvre bien étrange que l’on découvre en feuilletant le…
octobre 08, 2016

L’exposition "Hodler, Monet, Munch – Peindre l’impossible" au musée Marmottan-Monet, Paris

Claude Monet, Le mont Kolsaas, 1895, huile sur toile, 65 x 100 cm, Paris, musée Marmottan-Monet. Que faut-il entendre par « impossible » ? C’est bien sûr la première question…
septembre 16, 2016

Deux expositions Devorah Boxer à Paris

Devorah Boxer dans son atelier, 2008. Née dans l’État de New York en 1935, Devorah Boxer s’est installée en 1959 à Paris, où elle poursuit depuis lors sa carrière de…
juillet 05, 2016

Christoffer Wilhem Eckersberg, le premier maître de l’âge d’or de la peinture danoise, à la Fondation Custodia, à Paris

C. W. Eckersberg : Porta Angelica et Vatican, 1813, huile sur toile. Le nom du peintre danois Christoffer Wilhelm Eckersberg (1783-1853) n’est guère connu en France. Ces dernières années, pour…
juin 23, 2016

Le photographe Josef Sudek au Jeu de Paume, Paris

  Prague, la nuit, entre 1950 et 1959. Dans la dernière salle de l’exposition qui lui est consacrée, de courts fragments de film permettent de voir le photographe tchèque Josef…
juin 10, 2016

Un film sur Leopardi

Elio Germano, interprète du rôle de Leopardi Il est exceptionnel que le cinéma s’attache à la figure d’un poète pour en faire le héros d’un film et cherche à rendre…
mai 16, 2016

A propos de "Dormance", de Jean-Loup Trassard

Jean-Loup Trassard, chez lui, Saint-Hilaire-du-Maine, novembre 2015, photographie de Richard Dumas, Liberation. Je voudrais revenir sur livre déjà ancien de Jean-Loup Trassard, Dormance, publié en 2000 (éditions Gallimard), que je…
avril 09, 2016

"L’Univers comme alphabet" : un recueil d’articles de Florian Rodari publié par les éditions Gallimard

Victor Hugo, Le burg à la croix, 1850, crayon, plume, pinceau, lavis, fusain, rehauts de gouache sur papier beige, 7,23 x 12, 58 cm. Paris, Maison de Victor Hugo  …
mars 26, 2016

Quelques réflexions à propos de l'actuelle exposition d'Alexandre Hollan à Paris

Mouvement d'énergie dans un grand chêne, 2015, acrylique sur toile, 89 x 116 cm L’exposition Alexandre Hollan actuellement présentée jusqu’au 30 avril prochain à Paris, à la galerie La Forest…
février 07, 2016

Louis Martinez, 1933 - 2016 : il traduisit Mandelstam, Pasternak, Platonov et Pouchkine

Louis Martinez est décédé des suites d'une longue maladie ce samedi 6 février à cinq heures du matin, à la Polyclinique Rambot d'Aix-en Provence. Il était né à Oran en…
janvier 31, 2016

Le photographe Gérard Rondeau expose au "Cellier", à Reims

Galeries nationales du Grand Palais, Paris, 2005 On sait à quel point Gérard Rondeau est attaché à sa région d’origine, la Champagne, et l’on sait de même à quel point…
janvier 21, 2016

Une belle exposition à Saint-Cloud, sur Emile Verhaeren

Théo Van Rysselberghe (1862-1926) Émile Verhaeren écrivant, de face, 1915. Huile sur toile, 77,5 X 92 cm. Paris, musée d'Orsay   Quand j’étais à l’école primaire, à Paris, rue Rodier,…
janvier 02, 2016

Une exposition au Centre historique minier de Lewarde, dans le Nord

Près de Douai, le Centre historique minier, créé en 1982 à l’initiative des Houillères du Nord–Pas-de-Calais et ouvert deux ans plus tard, est l’un des principaux musées européens – et…
décembre 03, 2015

Une exposition d'Anne-Marie Jaccottet à Paris, à la librairie Le Bruit du Temps

    Anne-Marie Jaccottet, Kakis, aquarelle et crayon. Il y a quelques jours une exposition s’est ouverte à Paris dans la librairie Le Bruit du temps, rue du Cardinal Lemoine, à…
novembre 13, 2015

Un film d'Anne Georget : "Festins imaginaires"

Je ne sais si ce film documentaire passera dans beaucoup de salles en France, ni, si c’est le cas, s’il y restera longtemps programmé, comme il faudrait. Il est à…
septembre 29, 2015

Vincent Bioulès expose à Paris, rue des Beaux-Arts

  Le mois d'août, 2015, huile sur toile, 146 x 114 cm L’exposition d’œuvres de Vincent Bioulès – presque toutes de l’année en cours – qui vient de s’ouvrir à…
août 30, 2015

Lyonel Feininger au bord de la mer

Lyonel Feininger, vers 1950. Vient de s’achever au musée d’Art moderne André Malraux (MuMA), au Havre, une remarquable exposition consacrée au peintre américain – mais qui vécut toutes ses années…
août 12, 2015

W.G. Sebald, textes inédits publiés par la revue fario

La revue fario a publié coup sur coup, dans ses numéros 9 (automne-hiver 2010) et 10 (été-automne 2011), deux séries de textes inédits de W.G. Sebald traduits par Patrick Charbonneau,…
août 09, 2015

Le camp des Milles : internements et déportations, 1939-1942

  "Visage d'interné", dessin d'Olaf Christiansen, 1940  (collection de l'Association des Philatélistes du Pays d'Aix). Le camp des Milles est repérable à quelques kilomètres au sud d'Aix-en-Provence. En bordure de…
août 04, 2015

Alexandre Hollan et Jean-Luc Meyssonnier à l'abbaye de Noirlac

Projection agrandie d'une oeuvre d'Alexandre Hollan,Dans l'arbre,au revers de la façade de l'abbatiale. Il n’est besoin d’aucun «prétexte» pour aller visiter l’abbaye de Noirlac, à quelque quarante kilomètres au sud…
août 01, 2015

Librairie Les Bleuets/ Banon, exposition Don Jacques Ciccolini

Don Jacques Ciccolini, Sainte-Victoire et le barrage Zola, huile sur toile 130 x 97 cm, 2014. Exposition Don Jacques Ciccolini à la librairie Les Bleuets,Place Saint-Juste, Banon, du 6 au…
août 01, 2015

Gilbert Pastor / Editions Unes

Chez Unes, un ouvrage Bernard Noël / Gilbert Pastor.  Vendredi 15 mars 2013, Gilbert Pastor fêtait à Lausanne, à la faveur d'une exposition de ses peintures, son quatre-vingt-unième anniversaire. Entre…
juillet 22, 2015

Vauvenargues moraliste, la vie brève, 1715-1747

Portrait fictif de Vauvenargues,gravure du XIX° Ce texte à propos du moraliste Vauvenargues est extrait d'un livre disponible dans les librairies, éditions Images en Manoeuvres (Pollen/ Diffusion) "PABLO PICASSO A…
juillet 17, 2015

L'exposition Les Cahiers dessinés à la Halle Saint Pierre à Paris

Frédéric Pajak, sans titre, encre de Chine sur papier, 29, 7 x 21 cm. 2014. Au pied des grands escaliers qui conduisent au Sacré-Cœur, la Halle Saint-Pierre, qui fut longtemps…
juillet 11, 2015

Gilberto Bosques, consul du Mexique à Marseille : "Ici-Même", près du Boulevard Longchamp

1940,le consul Gilbert Bosques remonte la Canebière (archives Laure Bosques). A propos de Gilberto Bosques, sur ce lien, on peut écouter en podcast. une chronique radio de sept minutes réalisée…
juin 25, 2015

Germaine Krull dans son siècle, photographe insaisissable

Germaine Krull, photographie, Marseille, Le Pont Transbordeur, 1930. Expostition Germaine Krull au Musée du Jeu de Paume, du 2 juin au 27 septembre 2015. Michel Frizot met en relations 150…
juin 24, 2015

Une exposition passionnante au musée Bourdelle

Anonyme, Italie, Mannequin néo-classique, vers 1810. Bois et articulations de métal, tête et corps peints à l’huile. Bergame, Accademia Carrara. Aujourd’hui les «petits» musées font souvent à Paris, avec sans doute…
juin 24, 2015

Un nouveau livre de Philippe Jaccottet, "Ponge, pâturages, prairies"

Francis Ponge vers la fin de sa vie. Comme le recueil Ce peu de bruits, paru en 2008, commençait par un obituaire, le dernier livre de Philippe Jaccottet publié par…
juin 23, 2015

Philippe Jaccottet, traducteur d'Ungaretti

Guiseppe Ungaretti, photographie reproduite dans La Gazette de Lausanne, 7-8 février 1970. "Jaccottet traducteur d'Ungaretti. 1946-1970", éd. Gallimard, collection Les Cahiers de la Nrf. Edition établie, annotée et présentée par…
juin 06, 2015

25 juin, Hommage à Pierrette Lazerges, Vents du Sud

Portrait de Pierrette Lazerges, mars 2002, photographie de Jean-Eric Ely Jeudi 25 juin 2015, à 19 h 30, Bibliothèque Méjanes, Espace Lecture, entrée libre Pierrette Lazerges crée en 1973 la…
juin 04, 2015

Un Dictionnaire René Char

René Char aux Busclats, octobre 1986, photographie de Serge Assier. Les thématiques et les angles d'attaque de cet ouvrage sont multiples, un chantier de longue durée s'est achevé en février 2015,…
juin 02, 2015

Pierrette Lazerges et Jean Simon, les libraires de Vents du Sud

Jean Simon en compagnie de Pierrette Lazerges. Bruno Etienne vient de  lui remettre la croix de la Légion d'Honneur. Sur ce lien, une chronique Radio-Zibeline à propos de Vents du…
mai 20, 2015

Radio-Zibeline, chronique hebdomadaire

En novembre 2013, au terme d'un premier enregistrement qu'on retrouve sur ce lien, Marc Voiry, le responsable de Web-Radio Zibeline, m'a demandé d'imaginer une chronique hebdomadaire. Durée de l'émission, six…
mai 18, 2015

1951 /1970 : les années aixoises de Georges Duby

Georges Duby, photographie Jean Ely, années 1970. Il était né en octobre 1919. Après de brèves années d'enseignement vécues à Lyon et Besançon, Georges Duby fut nommé en octobre 1951…
mai 17, 2015

Arno Bertina, Jean-Marie Gleize, Frédéric Valabrègue, trois entretiens avec Radio-Zibeline

Arno Bertina au Mucem, photographie de Marc Voiry. Arno Bertina était invité à participer à l'émission d'Emmanuel LaurentinLe temps des archives au MUCEM, lors d'une rencontre imaginée par France-Culture et…
mai 04, 2015

André Antonini, peintre des places et des cafés d'Aix-en-Provence

André Antonini :"La place de l'Hôtel de Ville, Aix-en-Provence" (collection particulière). Sur ce lien, à propos d'Antonini, une chronique de Radio-Zibeline. Une petite place, et puis aussi deux tableaux qu'on…
mai 02, 2015

Une exposition de dessins de Goya à Londres

Regozijo (Hilarité). Pinceau, encres noire et grise avec traces de craie rouge, 23,7 x 14,8 cm. New York, The Hispanic Society of America   À Londres, à la Courtault Gallery,…
avril 20, 2015

"Emportée" : Paule du Bouchet raconte Tina Jolas, compagne de René Char

Une centaine de pages éditées en mars 2011 pour tenter de restituer"l'emportement" d'une passion amoureuse,"le flamboiementsoudainement terrible" qui modifia le cours de plusieurs existences. Le livre de Paule du Bouchet…
avril 18, 2015

Chroniques et livres d'Alain Madeleine-Perdrillat

Depuis juillet 2010 - un texte pour une exposition de Vincent Bioulès à Paris - Alain Madeleine-Perdrillat a confié au site de la galerie, 48 articles à propos de la…
avril 17, 2015

1967-1968 : Pierre Michon et l'Atelier Théâtral Riomois

Marcel Col, Pierre Michon et Bernard Maume, En attendant Godot, novembre 1969. Avant d'évoquer Pierre Michon et quelques-unes des silhouettes d'une troupe de théâtre amateur qui vaquait entre Riom et…
avril 16, 2015

Jean-Christophe Bailly, Paule du Bouchet, Bounoure, Starobinski, Quignard, Bonnefoy. Articles parus dans le site Poezibao.

Thierry Bouchard, photographie du milieu des années soixante-dix (Archives familiales). 22 août 2008, Florence Trocmé avait immédiatement acquiescé à ma demande. Je voulais que soit partagée l'annonce de la disparition…
avril 12, 2015

"Le Bruit du Temps", éditeur-libraire, 66 rue du Cardinal-Lemoine

Pour atteindre à Paris le n° 66 de la rue du Cardinal-Lemoine, il faut en partant de Jussieu gravir doucement une pente qui n'a rien de redoutable. Par la suite,…
avril 11, 2015

1894-1928 : Antonin Artaud et Marseille

Artaud dans le rôle de Marat pour le Napoléon d'Abel Gance (1927) Sur ce lien on peut visionner Antonin Artaud à Marseille, un film de huit minutes. Sur la chaîne…
avril 04, 2015

Hans Berger et Jean Planque : un entretien avec Florian Rodari

Hans Berger : Paysage, La route blanche, 1909 (Huile sur toile, 46 x60,5 cm) - Collection particulière Il faut tout d'abord évoquer l'histoire de la Fondation Jean Planque, rappeler les…
mars 12, 2015

Yanahaira Isaku, l'ami japonais de Giacometti

A propos du livre édité chez Allia, Avec Giacometti par Yanahaira Isaku, une note de lecture publiée le 19 novembre 2014, chez Poezibao. Plusieurs des textes inspirés par le souvenir de…
février 11, 2015

L’exposition "Les Bas-fonds du baroque" au Petit Palais – musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

Valentin de Boulogne,Le Concert au bas-relief, vers 1620-1625, huile sur toile, 173 x 214 cm, Paris, musée du Louvre. Du 13 février au 15 avril 1974 fut présentée à Paris,…
février 05, 2015

Simone Weil à Marseille. 8, rue des Catalans : "L'écart et la présence".

On trouve sur la chaine Mativi-Marseille, un petit film de sept minutes, sur ce lien, à propos de Simone Weil à Marseille. Simone Weil et ses parents décidèrent de prendre…
janvier 21, 2015

Oeuvres de Lucy Vines à la galerie Thessa Hérold, Paris

Lucy Vines, Sans titre, crayon Conté sur papier noir, 23,3 x 28,6 cm. Les expositions de Lucy Vines sont rares : la première s’est tenue à l’Institut Morat, à Fribourg-en-Brisgau, en 2005,…
janvier 08, 2015

Henry de Groux, les désastres de la guerre

Photographie d'Henry de Groux, vers 1895 Son père était peintre. Henry de Groux était né à Bruxelles le 15 septembre 1866. Il mourut dans un hôtel marseillais du bas de…
janvier 05, 2015

Aix, cité romaine : "la ville invisible" dévoile ses mosaïques

Orphée musicien, découvert en 1843, Enclos Milhaud, coll du musée Granet (photo Serge Mercier). Sur ce lien, à propos de cette exposition, une chronique Radio-Zibeline. Avec ses sculptures, ses amphores,…
janvier 04, 2015

Antoine de Baecque chez Radio Zibeline et à L'Odeur du temps

L'historien et critique de cinéma Antoine de Baecque était présent à Marseille, mercredi 28 janvier 2015 pour un débat à la librairie L'Odeur du temps, dans le cadre des invitations…
janvier 03, 2015

Six entretiens, Kamel Daoud, Raymond Depardon, Elias Khoury, Emmanuel Laurentin, Pap Ndiaye et Patrick Boucheron sur la Web-Radio-Zibeline

Kamel Daoud, Marseille, 28 octobre 2014, photographie de Marc Voiry Sur ce lien, on trouvera un entretien réalisé pour la Web-Radio-Zibeline, en compagnie de Kamel Daoud. Lundi 27 octobre, Kamel…
décembre 19, 2014

Édouard Manet Correspondance du siège de Paris et de la Commune 1870-1871

  Guerre civile, 1871, lithographie, 39,7 x 50,8 cm De Manet, on se fait volontiers l’image d’un homme posé et distingué, élégant, dandy à ses heures, « grisonnant avec esprit » comme…
décembre 10, 2014

A propos du Dictionnaire des revues littéraires du XX° siècle, un entretien avec Bruno Curatolo

Cet automne, paraissaient chez Honoré Champion les deux tomes du Dictionnaire des revues littéraires au XX° siècle. J'ai eu la joie de participer à ce dictionnaire dans les notices consacrées…
décembre 06, 2014

La Suisse et Dürer

Albrecht Dürer, La Descente aux limbes, planche14 de La Passion sur cuivre, 1512, burin sur papier vergé, 116 x 75 mm, musée Jenisch, Vevey – Cabinet cantonal des estampes, Fondation William Cuendet & Atelier de Saint-Prex. Cette…
novembre 22, 2014

Un chef-d'oeuvre inconnu : "La Pietà de Pourrières"

Pour La Pietà de Pourrières et le Couvent des Minimes, cf. un film de sept minutes, sur ce lien, chaîne Mativi-Marseille. A propos de ce tableau et d'une possibilité d'identification de…
novembre 19, 2014

"La Pietà de Pourrières" : une oeuvre du Maître du Fils prodigue

Une seconde version de la Pietà de Pourrières, un triptyque des collections du Wallraf-Richartz Museum de Cologne A propos de La Pietà de Pourrières et du Couvent des Minimes, cf.…
novembre 17, 2014

André Breton et Claude Lévi-Strauss, Marseille/ New York

Portrait d'André Breton, dessin d'André Masson Sur ce lien, chaîne Mativi-Marseille, cf un film de sept minutes André Breton / Villa Air Bel. Depuis mars 1941 jusqu'au milieu des années…
novembre 08, 2014

Depuis 1966, Jean de Gaspary et le couvent des Minimes de Pourrières

1966, une vue du couvent des Minimes de Pourrières Cf dans le prolongement de cet article, sur ce lien, une chronique de Web-Radio Zibeline.  A propos de La Pietà de Pourrières…
novembre 08, 2014

Automne 1939, Walter Benjamin, dans un camp proche de Nevers

Frédéric Pajak,  exposition Noir et Blanc / Walter Benjamin. Septembre 1939, la seconde guerre mondiale est déclarée. A Paris, des affiches dans les rues, des placards dans les journaux font…
novembre 07, 2014

Germain Nouveau (1851-1920), poète et mendiant

  Germain Nouveau et l'un de ses proches, dans une rue d'Aix-en-Povence, carte postale éditée par Maïté Pin-Dabadie. Le tirage de cette photographie fut effectué un peu après le décès…
novembre 04, 2014

Vincent Bebert, le motif et l'émotion

Bouleau, 2012, encre sur papier, 61 x 46 cm. Vincent Bebert, Peindre à Benediktbeuern, exposition du 7 février au 14 mars 2015. Galerie Prodromus 46, rue Saint-Sébastien 75011 Paris. Ouvert…
septembre 27, 2014

Un nouveau livre sur Eugène Atget

  Eugène Atget, Boutique boulevard de Strasbourg, 1912.   Pour qui a longtemps vécu à Paris, une amitié naturelle naît pour l'œuvre d'Eugène Atget tant cette ville conserve ici et…
septembre 23, 2014

La Bastide du Jas de Bouffan, article dans "La Provence"

Dimanche 21 décembre 2014, sur les pages 2 et 3 du quotidien La Provence, édition d'Aix-en-Provence, j'ai publié deux pages à propos de La bastide du Jas de Bouffan. Serge…
septembre 19, 2014

Aix-en-Provence, Fondation Saint-John Perse, Florian Rodari et les éditions de La Dogana

Pour annoncer une rencontre samedi 22 novembre, à 16 h 30, Cité du Livre d'Aix-en-Provence, 8 rue des Allumettes, un entretien par mail, en compagnie de Florian Rodari.Sur ce lien,…
septembre 12, 2014

"Jean-Baptiste Sécheret Paysages", une exposition au musée de l'Isle-Adam

Jean-Baptiste Sécheret, New York 2011-2012, peinture à la colle sur papier marouflé sur toile, 209×300 cm, collection particulière, Paris. Une exposition consacrée aux paysages de Jean-Baptiste Sécheret, peintre et graveur, est…
août 23, 2014

Un livre déroutant : "Le Dépaysement / Voyages en France" de Jean-Christophe Bailly

Photographie de Jacqueline Salmon parue dans un autre livre de J-C Bailly, "Rimbaud parti", éd. Marval , 2006. Le défi et le pari du livre de Jean-Christophe Bailly, la condition…
juillet 29, 2014

Un livre déconcertant, "Lions" de Hans Blumenberg

Édouard Manet, Portrait de M. Pertuiset, le chasseur de lions, huile sur toile, 150 x 170 cm, São Paulo, musée d'Art Assis Chateaubriand. Le musée de São Paulo conserve un…
juin 30, 2014

Marseille, année 1940 : Stéphane Hessel croise Walter Benjamin et Varian Fry

Stéphane Hessel, à la Cité du Livre d'Aix-en-Provence,automne 2010, photographie de Patrick Bédrines. Publié chez Syllepse en avril 2011, le livre de l'historien aixois Robert Mencherini, le tome 3 de…
juin 22, 2014

Deux pétitions : fermeture sur le Cours Mirabeau de la galerie d'art du Cg 13, censure de la Ville d'Aubagne vis à vis de l'Art Singulier.

Henri Cartier-Bresson : Pierre Bonnard assis, Le Cannet, 1944. L'une des photographies présentée sur le Cours Mirabeau, exposition L'oeuvre photographiée : les ateliers d'artiste de Picasso à Warhol, jusqu'au 21…
juin 14, 2014

Serge Fiorio ... de la tige du noisetier aux neiges éternelles, un article de Gérard Allibert

 Serge Fiorio, Les joueurs de morra, huile sur toile 104 x 116 cm, 1935 (collection privée). - Monte ! D'abord quatre courtes marches qui grimpent raides avec, dans le retrait du…
juin 12, 2014

A propos de Thomas Bernhard

Un recueil de quatre textes publiés par Thomas Bernhard dans les années 1980 vient de paraître en français sous le titre Goethe se mheurt (1). Je songeais à en tirer…
juin 11, 2014

Michel Fixot : une interprétation de la Pietà de Pourrières

A propos de La Pietà de Pourrières et du Couvent des Minimes, cf. un film de sept minutes, sur ce lien, chaîne Mativi-Marseille. ---------------------------------------------- La composition en triptyque associe une…
juin 01, 2014

Sur Web-Radio-Zibeline, un entretien avec Philippe Pujol, Prix Albert Londres 2014

Marseille, Cours d'Estienne d'Orves, Philippe Pujol (photographie de Marc Voiry). Journaliste localier requis par La Marseillaise pour rendre compte des faits-divers et des problèmes qui surgissent dans les quartiers sensibles,…
mai 27, 2014

Henry Pearlman : portrait rapide d'un collectionneur

Article paru dans La Provence, mercredi 30 juillet 2014. Deux formules pour introduire cet article : "Raconte-moi ta collection, je te dirai qui tu es". Et puis, cette parole de…
mai 17, 2014

Sylvain Gérard / Cinq photographies de Patrick Box

Cinq portraits de Sylvain Gérard par Patrick Box. Fin des années 80, Atelier du Grand Domaine, Boulevard des Dames, Marseille.   Sur ce lien, une chronique à propos de Sylvain…
mai 14, 2014

Revue HIPPOCAMPE, dossier "Chambres et imaginaire"

Pour cette dixième livraison de la revue Hippocampe, une nouvelle organisation en cinq parties (recherches et idées / création / rubriques : traduction, radio, enquête / notes de lecture /…
mai 10, 2014

19 mai, un livre et une exposition Sylvain Gérard, Galerie du Tableau, Marseille

Sylvain Gérard, Faune à la petite chaise, 80 x 100 cm. Fusains et pastels sur papier, 1977. Sur  ce lien, une chronique à propos de Sylvain Gérard, émission de la Web-Radio…
mai 08, 2014

Sylvain Gérard, le 18 ou le 19 octobre 2013

Sylvain Gérard, Le cosmonaute, fusain, 110 x 75 cm.   Sylvain Gérard a choisi de quitter défintitivement le monde des vivants le 18 ou bien le 19 octobre 2013. Il…
avril 28, 2014

Le Pavillon Joseph Sec, interprété par Michel Vovelle et Pierre Donaint

La cour intérieure du Monument Joseph Sec, photographie de Pierre Donaint. Sur ce lien, à propos de Joseph Sec, une chronique Radio-Zibeline. Joseph Sec naquit en 1715. Cet autodidacte du…
avril 27, 2014

Henry Pearlman, une passion pour Soutine

Autoportrait, Chaïm Soutine, collection Henry Pearlman. Article paru dans La Provence, jeudi 24 juillet 2014. Pour découvrir les sept toiles de Soutine qui figurent dans cette collection, il faut aller…
avril 26, 2014

Edgar Degas : "Après le bain, femme s'essuyant"

Article paru dans La Provence, édition d'Aix, mercredi 23 juillet 2014 Sa pose est déconcertante. Son apparition procède d'une très vive sensation. Elle révèle un très fort désir et tout…
avril 25, 2014

"La Diligence de Tarascon" : une toile de Vincent Van Gogh qui voyagea jusqu'en Uruguay

Article paru dans La Provence, édition d'Aix, lundi 21 juillet. Jusqu'en 1950, date de son arrivée dans les bureaux de Manhattan, cette huile sur toile, 72 x 92 cm, était…
avril 24, 2014

Jean Cocteau, un portrait par Modigliani

Article paru dans La Provence, vendredi 25 juillet 2014. On l’aperçoit sur les banderoles du Cours Mirabeau et sur les affiches. Efflanqué, point immédiatement reconnaissable et pas vraiment séduisant -…
avril 24, 2014

Un entretien avec Jean-Christophe Bailly, chez Web-Radio Zibeline

mercredi 1 octobre, Jean-Christophe Bailly donnait au Cipm de la Vieille Charité une lecture de textes de Walter Benjamin et d'Anna Seghers : cette lecture rappelait que "c'est en allemand…
avril 23, 2014

Toulouse-Lautrec : "Messaline", les coulisses d'un opéra

Article paru dans La Provence, dimanche 27 juillet 2014. Chaque fois que c'est possible, Henry Pearlman déploie une stratégie originale. Quand un peintre le requiert, la première toile qu'il achète…
avril 22, 2014

"Jeune femme au chapeau rond", un portrait par Manet

Article paru dans La Provence, samedi 26 juillet 2014. Du vivant de l'artiste, cette toile ne fut jamais exposée. Lorsqu'on la présenta à Londres en 1910, lors d'une exposition imaginée…
avril 14, 2014

Franz Hessel / Walter Benjamin : Camp des Milles, Marseille et Sanary, derniers jours en France

Promenades dans Berlin, autrefois commenté par Jean-Michel Palmier, disponible aux éditions de L'Herne, Sur ce lien, on trouvera une chronique d'A. Paire, un web-document de sept minutes réalisé par la…
avril 14, 2014

Un juste hommage à Raymond Mason

  Raymond Mason devant le groupe sculpté Stupeur, photographie de Martine Franck (2009).   Jusqu'au 9 novembre prochain, le musée d'Art moderne de la Ville de Paris présente une petite exposition…
avril 09, 2014

Marseille, 27 juillet 1942 : "Le Songe d'une nuit d'été", la Comtesse Lily Pastré

Photographie de Lily Pastré, fin des années 30. A propos de Lily Pastre, sur ce lien, une chronique de sept minutes, sur la Web-Radio Zibeline.   Issue des sphères les…
avril 08, 2014

Rémy Bouder, 1955 - 2014

1936, Manifestation devant le Palais de Justice (photographie du Studio Henry Ely) : l'une des images de l'exposition du Centre aixois des Archives départementales, longtemps rêvée par Rémy Bouder et…
avril 07, 2014

Un grand tableau de Fragonard : "La Fête à Saint-Cloud"

Jean-Honoré Fragonard (1732-1806), La fête à Saint-Cloud, huile sur toile, 2,16 x 3,35 m, Paris, Hôtel de Toulouse, siège de la Banque de France.   Le musée Jacquemart-André, à Paris, présente actuellement, jusqu'au…
avril 07, 2014

1953 - 1969, une amitié : Henry Pearlman et Léo Marchutz.

Sur les murs du bureau d'Henry Pearlman, on reconnait les toiles qu'il possédait : la Diligence de Van Gogh, le portrait de Cocteau par Modigliani, la Citerne de Château Noir…
avril 06, 2014

Zbigniew Herbert : "Nature morte avec bride et mors"

Un livre étrange, dira-t-on, qui n'entre dans aucun genre, - mêlant des notes de voyage, mais sans continuité, des articles d'histoire de l'art, mais sans prétention "scientifique", et de brefs…
avril 02, 2014

Lucien Henry, le seigneur de Forcalquier

Portrait de Lucien Henry, photographie de Patrick Box Il fut l'ami proche, le collectionneur et quelquefois le marchand de Louis Pons, et de Boris Bojnev. Des artistes comme Gilbert Pastor,…
mars 28, 2014

Frédéric Pajak : "Manifeste incertain"

Le titre du livre suggère d'emblée une réflexion. Dans la tradition littéraire, le genre "manifeste" ne saurait être que péremptoire. Pour lancer un mouvement, un auteur leader assène quelques idées…
mars 14, 2014

1937 / 1940 : Max Ernst, à Saint-Martin d'Ardèche et au camp des Milles

Leonora Carrington et Max Ernst (archives Lee Miller) Né en 1891 à Brühl, une petite ville de la province rhénane, Max Ernst s'établit en France en 1921. Sept années auparavant,…
mars 14, 2014

"Au Brûleur de loups", André Breton, Anna Seghers, Jean Malaquais

Quai des Belges, années 50, "Le Brûleur de loups". Une Traction et des Deux Chevaux qui stationnent entre Canebière et rue Bailli de Suffren, devant le numéro 3 du quai des…
mars 06, 2014

Jean Ballard, une vie pour les Cahiers du Sud

Portrait de Joë Bousquet par Hans Bellmer, publié par les Cahiers du Garae / Hésiode, octobre 1987. A propos de l'histoire des Cahiers du Sud, cf cette video, enregistrée au…
mars 04, 2014

Léon-Gabriel Gros, Saint-Jean Baptiste de la poésie

Fin des années trente : à gauche, Léon-Gabriel Gros, en compagnie de Jean Ballard Léon-Gabriel Gros (1905-1985) venait des pourtours de Marseille : il aimait raconter que la profession de…
février 27, 2014

Varian Fry, l'ami américain

Max Ernst, Jacqueline Lamba, André Masson, André Breton et Varian Fry dans les locaux du Cas, 10 février 1941. Dans la plupart des films réalisés à propos du séjour à…
février 19, 2014

Quatre peintres pour Pascal Quignard : Lubin Baugin, Pierre Skira, Jean Rustin et Louis Cordesse

Lubin Baugin, Nature morte à l'échiquier (musée du Louvre). En 1968, Pascal Quignard achevait des études de philosophie à Nanterre. Il abandonna une thèse entreprise sous la direction d'Emmanuel Lévinas…
février 16, 2014

Corot et ses amis peintres, au musée des Beaux-Arts de Carcassonne

Corot, Le beffroi de Douai, 1871, Paris, musée du Louvre. Au musée de la Chartreuse, à Douai, l'exposition Corot dans la lumière du Nord (1) affronte directement une difficulté majeure en accrochant…
janvier 25, 2014

Louis Pons parle de Joë Bousquet et de Gérald Neveu

  Louis Pons a vécu une grande partie de ses années de jeunesse à Marseille. J'ai réalisé en sa compagnie l'entretien qui suit, à propos des Cahiers du Sud, en juillet…
janvier 19, 2014

A la perspective manquante. Lettre à Pierre Michon

J'ai eu beau me dire que le roi vient quand il veut*, me répéter qu'aux marches du (Petit) Palais, la littérature a tant d'amoureux qu'elle ne sait lequel prendre, je…
janvier 18, 2014

Sylvain Itkine, "Diable écarlate" et "Croque-Fruits", 1908-1944

Sylvain Itkine, Jacques Herold, Aube et André Breton, Villa Air Bel, hiver 1941, la corvée de bois (archives Aube Breton). Il était né à Paris en décembre 1908. Ami d'Eluard…
janvier 05, 2014

Janvier 2014 : Achille Emperaire au Jas de Bouffan, Marseille années 40 aux Grandes Tables de la Friche, Radio Zibeline

Cézanne, La Maison du Jas de Bouffan, 1876-1878, collection privée. La galerie du 30 rue du Puits Neuf a définitivement fermé ses portes mardi 31 décembre 2013. Son site internet…
décembre 01, 2013

"Un petit cabanon", deux complices pour un film FR 3 : Pierre Meynadier et Pascal Verbena

Une séquence qu'il ne faut pas manquer : Un petit cabanon / Histoire vraie d'un combat provençal, film de 52 minutes réalisé par Pierre Meynadier, est diffusé jusqu'au 15 janvier…
novembre 25, 2013

Georges de La Tour chez lui

Georges de La Tour, Saint Jérôme lisant, vers 1627-1629, Madrid, musée du Prado. À un moment où les grandes expositions parisiennes occupent le devant de la scène, il faut se réjouir…
novembre 24, 2013

Jean Rolin / D'Ormuz les parenthèses

/> "(Wax, afin d'étoffer le récit de son exploit qu'il me souhaitait voir écrire, m'avait suggéré de répertorier, lors de mes repérages, toutes les créatures et tous les objets, depuis…
novembre 06, 2013

5 Juin 1912, Germain Nouveau envoie une carte postale à Ernest Delahaye

A propos de Germain Nouveau, cf un film de sept minutes, sur ce lien, chaîne Mativi-Marseille. Sur cet autre lien, article Germain Nouveau, poète et mendiant.------------------------------------------------------- Juin 1912. Depuis septembre…
octobre 20, 2013

Retour sur Morandi : l'exposition à Bruxelles

Autoportrait, 1924, huile sur toile, 53 x 44 cm, Florence, musée des Offices. Entrant dans l'exposition[1], on est accueilli par le bel Autoportrait du peintre âgé de trente-quatre ans[2], dont le caractère…
octobre 19, 2013

L'exposition Courbet - Cézanne, au musée Gustave Courbet, à Ornans

Gustave Courbet, Environs d'Ornans. 1872, Budapest, musée des Beaux-Arts. Les expositions qui mettent en regard les œuvres de deux peintres majeurs ˗ comme Millet - Van Gogh, au musée d'Orsay en…
octobre 02, 2013

Wols, apatride : Les Milles, Cassis, Dieulefit

Auto-portrait de Wols, 1936. Wols est né à Berlin le 27 mai 1913. Son milieu familial est cultivé et aisé, ses parents auraient aimé qu'il devienne chef d'orchestre. Jean-Sébastien Bach…
septembre 28, 2013

Le pasteur Henri Manen : au Camp des Milles, "un Juste parmi les Nations"

9 août 1942, le manuscrit du Journal d'Henri Manen (archives famille Manen). Spécialisées dans la publication des écrits du monde protestant, les éditions Ampelos d'Eric Peyrard ont publié en juillet…
septembre 04, 2013

Hans Bellmer, dans les briques et la poussière du camp des Milles

Portrait de Ferdinand Springer par Hans Bellmer A propos de l'exposition Hans Bellmer et les peintres inconnus du camp des Milles, SUR CE LIEN, on peut visionner une séquence de…
août 27, 2013

L'art du littoral

D'inauguration en inauguration, Marseille n'en finissait plus de parachuter de nouveaux édifices sur son bitume, notamment au Vieux-Port ou non loin. On l'oublie un peu facilement, les nouveaux bâtiments font…
août 26, 2013

Passage à Dieulefit, "En attendant la liberté" : Wols, Henri-Pierre Roché et galerie Artenostrum

Ivan Theimer, Poet-Laval, 1971-72, Huile sur toile, 100 X 81 cm. Exposition Le pays des deux lumières, galerie Artenostrum 2012. Après beaucoup d'années sans reconnaissances précises, des recherches et des…
août 10, 2013

"Sous la ville rouge" et autres textes de René Frégni, chronique de Gérard Allibert

Frères humains qui après nous vivez N'ayez les cueurs contre nous endurciz, Car, se pitié de nous pauvres avez, Dieu en aura plus tost de vous merciz François Villon Un…
août 06, 2013

1928-1950, Max Ernst et Joë Bousquet

 Dans la chambre de Joë Bousquet, février 1946, photographie de Loleh Bellon Max Ernst (1896-1976) et Joë Bousquet (1897-1950) se rencontrèrent et se lièrent d'amitié pendant la fin des années…
juillet 29, 2013

Léo Marchutz aux Milles : le choix du silence

Léo Marchutz au Chateau-Noir, 1936 (photo archives famille Marchutz). Evoquant les cas spécifiques de plusieurs artistes qui furent internés aux Milles, Laurence Bertrand Dorléac observait qu'ils "n'inventèrent pas un style…
juillet 13, 2013

"La louve de l'hiver" : les neuf premiers livres de Thierry Bouchard

Un collage de Thierry Bouchard pour accompagner Les maisons de feuillage, poème de Jean Malrieu. À reprendre ces petits, très petits livres pour la plupart, c’est un étrange vertige qui…
juillet 06, 2013

Thierry Bouchard, éditeur et poète, 1954 - 2008

Thierry Bouchard, milieu des années 1970 (photo. archives de la famille). Il était né à Beaune, le 27 février 1954. Entre Dijon, Arc-et-Senans et Dôle, Thierry Bouchard vécut la quasi-totalité…
juin 29, 2013

Photographies, textes et documents : Yves Jeanmougin accompagne la "Mémoire du camp des Milles"

L'ancienne tuilerie avait totalement arrêté ses activités en 2006. Son inauguration et son ouverture officielle qui s'effectuèrent en septembre 2012 l'ont rappelé, le Site-Mémorial du camp des Milles poursuit sa…
juin 29, 2013

Des murs et des toiles : "Carousel" de Tom Young

Twenty years, toile de Tom Young. Autant que d'autres villes mais peut-être plus douloureusement que certaines, Beyrouth a sur ses murs les traces de son histoire et les traces de…
juin 14, 2013

Vendredi 14 juin, samedi 15 juin, "Marseille-Transit", deux rencontres du MuCEM

Marseille-Transit, deux rencontres à l'initiative du MuCEM de Marseille et de Thierry Fabre. Entrée libre et gratuite. vendredi 14 juin, 18 h 30, sur la terrasse du Fort Saint-Jean :…
juin 13, 2013

"Marseille-Transit" revisité par Radio-Grenouille

Angelus novus, l'aquarelle de Paul Klee qui appartenait à Walter Benjamin. Gershom Sholem en fit don au musée de Jérusalem. Un communiqué de Radio-Grenouille. Autour de 1940, Marseille est la…
mai 12, 2013

1942 / 1943 : Jean Moulin rencontre Matisse et Bonnard

22 rue de France à Nice, l'ancienne plaque commémorative qui vient d'être remplacée. Samedi 9 février 2013, 22 rue de France à Nice, dans la proximité du Palais de la…
mai 11, 2013

Une nouvelle lecture du "Radeau de la Méduse" par Jérôme Thélot

Théodore Géricault, Le Radeau de la Méduse, partie centrale du tableau, Paris, musée du Louvre. Comme il est probable qu'une petite exposition regroupant quelques dizaines d'œoeuvres choisies apprenne davantage sur…
mai 05, 2013

"Le Temps de la marche" : photographies d'Eric Bourret, texte de Pierre Parlant

Le Centre aixois des Archives départementales des Bouches-du-Rhône expose actuellement des photographies d'Éric Bourret. Le Temps de la marche - c'est le titre de cette très belle exposition - réunit…
avril 09, 2013

Avril-Juin 1940 : le peintre Henry Gowa à Lambesc et au camp de Saint-Nicolas

La Marche de Saint-Nicolas, peinture d'Henry Gowa, 27 juin 1940. Cette histoire est faite de bribes : des échos lointains, de rares images, des documents administratifs, des chercheurs et des…
avril 07, 2013

Liliane Giraudon et Jean-Jacques Viton : "Banana Split", "If" et "Diem perdidi"

Liliane Giraudon et Jean-Jacques Viton, photographie de Corinne Mercadier. Voici plus de vingt ans, au terme du lundi 17 décembre 1990, Bernard Plasse qui venait de créer l'association "Diem Perdidi"…
avril 03, 2013

Jusqu'au 29 septembre, Raymond Reynaud, un artiste de la Neuve Invention chez Marseille-Provence 2013

Raymond Reynaud, à La Peyronnette, près de Senas (photo Jean Bernard). Il était né à Salon-de-Provence le 8 octobre 1920. Sa ville natale ainsi que l'association des amis de Raymond…
avril 01, 2013

Forcalquier, Centre d'art Boris Bojnev : l'univers singulier de Katia Botkine, texte de Gérard Allibert

Katia Botkine : "Double-face". J'ai un jour entendu Angelin Preljocaj raconter joliment (et donc inventer un peu) qu'il tenait sa vocation de danseur (et peut-être son prénom ... mais là…
mars 20, 2013

Sébastien Grall (1954-2013) : depuis les Milles, le cinéaste du "Train de la liberté"

C'était au lendemain de l'exposition des Peintres inconnus du Camp des Milles programmée en mars 2012 en compagnie de l'Association des Philatélistes du pays d'Aix. Sébastien Grall avait été averti…
mars 05, 2013

Du 12 au 15 septembre, exposition d'Annick Pegouret

Exposition chez Emmanuelle Cescosse, 10 rue du Cancel, Aix-en-Provence, du jeudi 12 au dimanche 15 septembre, de 18 h à 21 H. A propos d'Annick Pegouret, d'autres renseignements sur ce…
février 12, 2013

"La plus vieille énigme de l'Humanité", un livre de Bertrand David et Jean-Jacques Lefrère

Panneau des lions, (détail) grotte Chauvet, Ardèche. Un livre fondamental sur les peintures préhistoriques vient de paraître, dont il importe de parler car – et c’est là le premier intérêt…
janvier 18, 2013

1937-1945 : Ferdinand Springer, entre New-York, Grasse, Les Milles et la Suisse.

Ferdinand Springer, à Forcalquier, 1940.Le Site-Mémorial du Camp des Milles programme du 13 juillet au 8 septembre 2013 une exposition consacrée à la trajectoire de Ferdinand Springer. Peintre et graveur,…
décembre 29, 2012

Edmonde Charles-Roux et Jean Ely, les premières années du Festival d'Aix en Provence

Pendant l'été 2008, une exposition de photographies visible au Pavillon de Vendôme d'Aix en Provence et un catalogue édité par Actes-Sud approfondissaient les souvenirs des premiers spectateurs du Festival d'Art…
novembre 10, 2012

Jean-Louis Marcos

Jean-Louis Marcos, vernissage de Georges Guye, 30 rue du Puits Neuf, 29 novembre 2007. Il y avait en lui quelque chose de perpétuellement mobile : Jean-Louis était intrinsèquement mince, on…
octobre 10, 2012

CHAISSAC / MOUGIN, une correspondance

Il faut donner aux hommes conscience de leur valeur. Gaston Chaissac   La correspondance Chaissac / Mougin, cinquante-huitième livraison de la revue TRAVERS,  est un événement  qui se présente sous une forme…
août 09, 2012

Les sculptures de Dominique Périer, texte de Gérard Allibert

Solitude, sculpture de Dominique Périer. Sur son site qu'on peut consulter sur ce lien, voici comment Dominique Périer présente son travail : "Depuis quelques années, j'arpente la rivière qui passe…
août 03, 2012

André Dimanche, éditeur depuis 1978

La page de couverture de "Marseille-New York", un livre de Bernard Noël à propos des surréalistes et des années 40. Il vit à Marseille depuis toujours. Les premiers livres qu'il…
juin 21, 2012

Jean-Jacques Viton / Jean Perdrizet, table traçante

Planche de Jean Perdrizet, cliché galerie Christian Brest. Du 29 juin au 29 octobre 2012, grâce aux donations de Jean-Jacques Viton et du Docteur Christian Costard, une exposition du musée…
mai 03, 2012

Gérard Allibert : "Au revoir, Pierre Magnan".

Pierre Magnan, le 2 mars 2012 (photographie de Jack Meurant). Pierre Magnan vient de nous quitter ce 28 avril 2012 dans sa quatre-vingt-neuvième année. Il était l'ultime héritier d'une tontine…
mai 02, 2012

Antoine Raybaud, Aix-en-Provence et Genève

Antoine Raybaud, Marseille, été 2011,photographie de Sylviane Dupuis. Depuis 1966 et jusqu'à la fin du siècle dernier, à la faculté des Lettres d'Aix-en-Provence, et puis  à l'université de Genève, Antoine…
avril 30, 2012

Picasso à l'oeuvre dans l'objectif de David Douglas Duncan

D. D. Duncan, Le premier trait. Cannes, villa La Californie, été 1957 Ce sont deux Genevoises, elles sont jeunes, gaies, pas prétentieuses pour un sou, entreprenantes. La première, Stéphanie Ansari,…
avril 13, 2012

Anne-Laure Fink : un texte d'Annick Pegouret

Anne-Laure Fink sera présente sur le stand Gudgi du Salon Sm'art du 2 au 6 mai 2013. Elle présentera une sélection de ses travaux pour lesquels Annick Pegouret a rédigé…
mars 18, 2012

Hans Bellmer et les inconnus du camp des Milles : les découvertes des philatélistes aixois

Au camp des Milles (archives André Fontaine). A propos de cette exposition, SUR CE LIEN, on peut visionner une séquence de quatre minutes de la chaîne MATIVI-Marseille... Il faut inlassablement…
février 25, 2012

Camp des Milles : Hans Bellmer, Max Ernst, Werner Laves, les nouvelles découvertes des philatélistes aixois

Couverture du Cahier d'Art Max Ernst, 1937Il y eut d'abord, en mars 2012, rue du Puits Neuf, l'exposition Hans Bellmer et les peintres inconnus du camp des Milles qui fut composée…
janvier 17, 2012

La troisième vie de Jacqueline Lamba

Jacqueline Lamba et André Breton, photographie de Claude Cahun et couverture du livre. Entre 1934 et 1942, Jacqueline Lamba fut la compagne d'André Breton. Man Ray la photographia lumineuse et…
janvier 15, 2012

"Abbottabad" : une pièce d'Huang Yong Ping dans un hôtel particulier d'Aix-en-Provence

Abbottabad 2012, terre cuite et plantes, 52 rue Cardinale, Aix-en-Provence On peut déja l'affirmer, l'apparition dans un lieu beaucoup trop discret d'Abbottabad, une oeuvre de l'artiste chinois Huang Yong Ping,…
janvier 13, 2012

François Aubrun, entre Château-Noir et Tholonet : le peintre de Saint-Joseph

François Aubrun, huile sur toile, 130 x 97 cm Né à Boulogne-Billancourt en 1934, François Aubrun découvrit Aix-en-Provence en 1949, à la faveur d'un voyage effectué en compagnie de son…
janvier 01, 2012

Léon Claude Vénézia : Raymond Moralès, disparition ou bien renaissance ?

Raymond Moralès, 1977 (photographie de Claude Vénézia) Les automobilistes qui passent depuis des années dans la zone industrielle de Port de Bouc, en bordure de nationale, ont certainement remarqué le musée…
novembre 29, 2011

Une rencontre autour de Pierre Guerre, deux conférences d'Alain Paire

Statue féminine Dan, collection Pierre Guerre.Trois rendez-vous. Jeudi 6 décembre, un débat avec Alain Vidal-Naquet à propos de Pierre Guerre à la BMVR, Bibliothèque de l'Alcazar de Marseille. Mardi 27…
septembre 23, 2011

Visite du Site-Mémorial des Milles : premières impressions

Elle est pour partie masquée, on la devine à l'extrême bout des maisons basses de la grande rue qui traverse le village. La Tuilerie des Milles émerge progressivement, il faut…
juillet 29, 2011

Deux interprètes pour Marsiho/ Suarès : Louis Jou et Philippe Caubère

Détail d'un hors-texte de Louis Jou, une rue du Panier pour Marsiho. André Suarès naquit à Marseile le 12 juin 1868. Sa famille habitait au 91 de la rue Saint-Jacques,…
juin 12, 2011

Pietro Sarto, peintre-graveur

Pietro Sarto n'est pas connu en France, sinon dans le milieu des personnes qui s'intéressent à la gravure. Il n'y a d'ailleurs jamais bénéficié d'une exposition personnelle et l'on pourrait…
juin 10, 2011

Jacques Hérold, 1910-1987

Jacques Hérold chez les Croque-Fruits, 1941 (copyright succession Hérold). Jacques Hérold naquit dans la ville de Piatra en Roumanie, le 10 octobre 1910. L'exil loin de son pays natal dés…
mai 15, 2011

Claude Garache au musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Coeuvrine, 1991, huile sur toile 92 x 73 cm Dans une salle du musée d’Art moderne de la Ville de Paris se tient en ce moment et jusqu’au 24 juin…
février 23, 2011

Wols au camp des Milles : le contrepoint de Christian Martin-Galtier

L'étoile rouge, aquarelle sur carton de Christian Martin-Galtier composée en hommage à Wols. A propos de cette exposition Hans Bellmer et les peintres inconnus du camp des Milles, SUR CE…
février 06, 2011

Raymond Mason, piéton de Paris

Raymond Mason, 2005 Pour entrer dans l’église Saint-Eustache, le mieux est de la longer et d’emprunter la petite porte qui donne tout de suite dans le déambulatoire. Et tout de…
janvier 26, 2011

Les trois Wyeth au Mona Bismarck-American Center

André Wyeth, Nogeeshik, 1972, détrempe sur panneau, collection privée. À Paris, la multiplicité et la simultanéité de grandes expositions prestigieuses font parfois oublier ou négliger fâcheusement certaines autres plus petites,…
janvier 13, 2011

Pierre Guerre (1910-1978) : Arts premiers et poésie

Portrait de Pierre Guerre, vers 1930 (archives de la famille). Vendredi 6 janvier, Fondation Saint John Perse de la Bibliothèque Méjanes d'Aix-en-Provence, début de l'exposition "Pierre Guerre". Vendredi 20 janvier…
janvier 12, 2011

"Turquoise" : Olivier Bramanti et Frédéric Debomy au Rwanda

La légende veut qu’Alberto Breccia (Montevideo 1910- Buenos Aires 1993) et son fils aient caché sous terre les pages de sa biographie de Che Guevara pour échapper aux mains du…
septembre 26, 2010

Cardenio, entre Shakespeare et Cervantès : un livre-enquête de Roger Chartier

"Cardenio atttaque Don Quichotte", gravure pour l'édition du Don Quichotte de Diego Clemencin (1833) La rêverie commence avant même que l’on ait ouvert le livre, par la force suggestive des…
septembre 25, 2010

Hommage à Jean-Marie Sorgue, un parcours dans la ville, 14 septembre / 16 octobre 2010

Portrait de J-M Sorgue, copyright Jean Pecoul.[+] Agrandir l'image. Né dans un village du Vaucluse en 1924, Jean-Marie Sorgue s'est éteint le 8 avril 2010 à l'âge de 86 ans.…
septembre 16, 2010

A Rodez, les dessins de Louis Pons.

"Sans titre" 1965, plume et encre de Chine sur papier, 51 x 61 cm (Musée d'art moderne de Céret). Louis Pons a souvent été salué par les critiques d'art, les…
septembre 01, 2010

Pierre Alechinsky au musée Granet / Les ateliers du Midi

"Sauve qui peut", gravure d'Alechinsky, 2009. Format 76 x 70 cm. Réalisé par Daniel Abadie, ce rassemblement des travaux sudistes de Pierre Alechinsky prend immédiatement rang parmi les plus belles…
août 24, 2010

A Grignan, les trente ans des éditions de La Dogana

Philippe Denis et Florian Rodari au château de Grignan (photographie de Florence Laude). Ce samedi 3 septembre 2011, nous avions primitivement prévu de venir écouter dans une salle du château…
juillet 24, 2010

Vincent Bioulès à Paris, ici et là

"Méaulx, novembre 1899, hommage à Léon Bouyer" Huile sur toile, 195 x 130 cm, Galerie Vieille-du-Temple. Dans les expositions que deux galeries parisiennes consacrent simultanément, jusqu’aux 11 et 24 juillet…
juillet 17, 2010

Christophe Veyrier, dans le sillage de Pierre Puget

"Buste de Pierre Puget", terre cuite de Christophe Veyrier, collection du musée Granet. L'arbre généalogique de la famille Veyrier prend ses racines entre Saint Maximin et Aix-en-Provence, à Trets dans…
juillet 05, 2010

Vauvenargues, le château de Picasso

La face ouest du château de Vauvenargues, vue prise de la D 10. Disponible en librairie, diffusion Pollen un livre d'Alain Paire, "Pablo Picasso à Vauvenargues / Le grand atelier…
mars 21, 2010

A Lodève, les Paysages du Sud de Vincent Bioulès

"Face nord" Sainte Victoire, fusain et pastel, 2009, 80 x 120 cm, (photo J-C Carbone). Cette exposition hivernale magnifiquement orchestrée par Maïté Vallès-Bled réunissait principalement des huiles sur toiles produites…
mars 20, 2010

"Pablo Picasso à Vauvenargues/ Le grand atelier de la Sainte-Victoire", éditions Images en manoeuvres

Couverture du livre : portrait de Pablo et Jacqueline par Douglas David Duncan. "Pablo Picasso à Vauvenargues / Le grand atelier de la Sainte-Victoire", texte d'Alain Paire, photographies de Marcel…
janvier 27, 2010

In memoriam Gérard Drouillet

Portrait de Gérard Drouillet (photo X, droits réservés) Gérard Drouillet nous a quittés samedi 25 juin 2011. Après transfert depuis sa maison d'Eygalières, ses obsèques se sont déroulées au cimetière…
janvier 25, 2010

Le site de la galerie, chiffres et fréquentation

Inauguré en décembre 2007, le site de la galerie se développe depuis sept ans. Pour retracer son histoire, il faut invoquer l'apport de son webmaster, le photographe Gilles Hutchinson. Pendant…
août 10, 2009

Alain Fleischer, en salle Labrouste : "Le rêve, ou bien la nuit du lecteur"

23 octobre 2009, soir d'inauguration : la salle Henri Labrouste de la Bibliothèque Richelieu. Jusqu'à fin janvier 2010, la salle Labrouste du site Richelieu de la Bibliothèque Nationale accueillait sous…
janvier 29, 2009

Monticelli et Van Gogh

"Nature morte au citron, oursin et vase" de Monticelli (collection particulière). Adolphe Monticelli est injustement méconnu. Il quitta le monde des vivants à  l'âge de 62 ans, le 29 juin…
janvier 22, 2009

Les dessins de Jean-Antoine Constantin / Musée Granet, Aix-en-Provence

"Autoportrait de Constantin" huile sur bois, 28 x 23 cm, copyright musée Granet. En 1860, dans un périodique qui s'intitulait "Le Plutarque marseillais", Adolphe Meyer témoignait clairement de ce que…
janvier 15, 2009

Pierre Jean Jouve / Léo Marchutz : "une race d'artistes presque disparue, celle de Delacroix qui n'était jamais content"

Léo Marchutz, sur les pentes du Chateau-Noir, près de sa cabane-atelier (fonds Antony Marchutz, droits réservés) Pierre Jean Jouve et Léo Marchutz se rencontrèrent au début des années cinquante du…
janvier 02, 2009

Réouverture de La Touriale, exposition de Mela

Jean Puech à La Touriale, fin des années 60 (photo Henri Estrayer, dr) Un flash-back, des retrouvailles et des persistances : le 10 décembre 1966, Jean Puech inaugurait au 211…
octobre 13, 2008

Les Chroniques aixoises d'Hubert Knapp et Jean-Claude Bringuier

Paul Roubaud en conversation avec une étudiante américaine, photo du film de J-C Bringuier/ Ina par Jean Ely. Dans l'exposition du Centre aixois des archives départementales, parmi les documents, photographies,…
octobre 12, 2008

André Masson et Georges Duby /Arts plastiques et Sciences humaines, Aix en Provence 1948/1968

Exposition (du 12 septembre au 20 décembre) et colloque (11, 12 et 13 septembre 2008) Les arts plastiques et les Sciences humaines, Aix en Provence 1948/1968. Centre aixois des archives…
août 25, 2008

Jean-Marie Sorgue, fragments d'une autobiographie

Jean-Marie Sorgue, automne 2009, copyright Jean Pecoul.. Cette autobiographie de Jean-Marie Sorgue figure en pages 91 / 219 du catalogue "Sorgue / un artiste / une donation" édité en 2004…
février 03, 2008

Colloque Jean Malaquais à Paris, les 30 et 31 mai

Quatre portraits de Jean Malaquais. Une "carte postale" qu'on peut se procurer sur le site "Planète Malaquais". Vendredi 30 mai, samedi 31 mai, colloque Jean Malaquais, à Paris, Maison de…
février 02, 2008

Barthelemy d'Eyck, Le Maître de l'Annonciation d'Aix

"Buste reliquaire de Saint Remy, XVII° siècle" On l'appelle "Le Maître de l'Annonciation d'Aix". Barthelemy d'Eyck fut longtemps quelqu'un d'insaisissable. Un être de papier, principalement repérable sur des actes notariés.…
janvier 17, 2008

"Chansons pour Saskia" un livre de Dominique Fourcade

Dominique Fourcade, photographie de Jean-Marc De Samie 27 feuillets imprimés et numérotés en juin 2007 chez Chandeigne , depuis une rue qui s'appelle Tournefort. Des fragments rassemblés à propos d'une…
décembre 15, 2007

La Légende de Saint Mitre

Nicolas Froment. La Légende de saint Mitre. Huile sur panneau de peuplier 160 x 157 cm vers 1470-1475. Cathédrale Saint-Sauveur à Aix-en-Provence. Classé monument historique le 21 octobre 1903. En…

Mon Compte

Mot de passe oublié ? / Identifiant oublié ?