Ferretine, peinture de Claude Garache, 1998.
"Ferretine", peinture de Claude Garache, 1998.

Sous l’égide de l’Association des Amis du musée Granet et de l’œuvre de Cézanne, lundi 11 octobre, à 16 h, dans le grand hall du musée d'Aix-en-Provence, Place Saint-Jean-de-Malte, Rencontre avec Claude Garache, avec la participation d’Alain Madeleine-Perdrillat et de Florian Rodari. Entrée libre et gratuite.

Claude Garache est né à Paris en 1929. Il a exposé régulièrement à la galerie Maeght (Paris, Zurich, Barcelone) puis à la galerie Lelong (Paris, Zurich, New York) ainsi que dans beaucoup de villes d’Europe, aux Etats-Unis et au Japon.

Son œuvre est représentée dans de nombreuses collections privées et publiques parmi lesquelles le Musée national d’Art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris, The Museum of Modern Art, New York, la Fondation Maeght, Saint Paul de Vence, le Musée Cantini, Marseille, le Musée Jenish, Vevey, la Bibliothèque Nationale de France, Paris.

Des écrivains comme Yves Bonnefoy, Jacques Dupin, Philippe Jaccottet et Jean Starobinski ont publié des textes à propos de sa peinture. Sa dernière exposition se déroulait en mai 2010 à l’Ecole d’Art de Nîmes. Lundi 11 octobre, à partir de 18 h, vernissage d'une exposition d'huiles sur toile, de gravures et de livres à tirages limités de Claude Garache, Galerie Alain Paire, 30 rue du Puits Neuf, Aix en Provence. Exposition ouverte du mardi au samedi, de 14 h 30 à 18 h 30.

A l’occasion de cette exposition, présentation d’ "A voix nues", poèmes de Florian Rodari, accompagnés d’une suite de deux gravures et d’un bois gravé de Claude Garache (ouvrage de format 20 x 27 cm, édité à 80 exemplaires par la revue Conférence).

Un dialogue avec deux historiens d'art 

Lundi 11 octobre, à 16 h, la rencontre programmée au musée Granet ouvrira un dialogue avec deux historiens et critiques d’art, Florian Rodari et Alain Madeleine-Perdrillat qui ont publié en avril 2010, en compagnie de Marie du Bouchet, aux éditions Hazan, des Entretiens avec Claude Garache. Florian Rodari est le conservateur de la Fondation Jean Planque dont la collection vient d'être confiée pour quinze années au musée Granet. Cette collection sera présentée lors d’une exposition Place Saint-Jean-de-Malte, du 11 juin au 4 octobre 2011. On la reverra par la suite à la faveur du réaménagement d'un lieu permanent d'Aix-en-Provence, la Chapelle des Pénitents Blancs, située en haut de la rue du Maréchal Joffre.

Florian Rodari dirige avec deux amis peintres et imprimeurs, les éditions de La Dogana. Il a publié aux éditions Skira un ouvrage à propos du Collage au XX° siècle ainsi qu’une monographie à propos de Gérard de Palézieux. Il est l'auteur de textes qui figurent dans des catalogues édités par le Centre Georges Pompidou (sur Balthus en 1984, Bram Van Velde en 1989, Giacometti en 2001) ou bien de préfaces pour des galeries comme celles d’Heinz Berggruen, Louis Carré, Jan Krugier et Catherine Putman. Rodari fut aussi le commissaire d'expositions internationales comme  "Anatomie de la couleur" (Bibliothèque Nationale de France, 1996) "Shadows of a hand" (à propos des dessins de Victor Hugo, au Drawing Center of New York, 1998) et "Henri Michaux, untitled passages" (New York, 2000).

Alain Madeleine-Perdrillat a publié en 1990 une monographie à propos de Seurat (éditions Skira, 1990) Un dimanche avec Paul Cézanne (Skira, 1995) ainsi qu'une étude sur la correspondans de Nicolas de Staël (éditions Hazan, 2003). Il avait traduit en 1981 pour les éditions Pandora l’essai de Roberto Longhi consacré à Masolino et Massacio. Il a publié aux éditions Le Bruit du temps dirigées par Antoine Jaccottet une postface à propos d’un texte de jeunesse de Marcel Proust "Chardin et Rembrandt". Aux éditions de La Dogana il est avec Philippe Jaccottet et Florian Rodari l’un des contributeurs d’ "Anne-Marie Jaccottet / Arbres, chemins, fleurs et fruits".

Responsable entre 1992 et 2006 de la communication de la Réunion des Musées Nationaux, Alain Madeleine-Perdrillat travaille aujourd’hui à l’INHA, l’Institut national d’histoire de l’Art. On trouve sa signature dans l’ensemble Claude Garache face au modèle publié par La Dogana en 2006, dans des catalogues de galeries composés à propos de Jacques Hartman, de Farhad Ostovani et de Nasser Assar ainsi que dans Œuvres sur papier / Lucy Vines (éditions William Blake & Co, mars 2007) ou bien dans des études publiées à propos du Caravage, de Pierre Michon, Yves Bonnefoy, Philippe Jaccottet et Giorgio Bassani.

Claude Garache lors du vernissage de son exposition à l'Ecole d'art de Nîmes, mai 2010.
Claude Garache lors du vernissage de son exposition à l'Ecole d'art de Nîmes, mai 2010.

Mon Compte

Mot de passe oublié ? / Identifiant oublié ?